Villers-Le-Lac

Eglise SaintJea

« 3 belles Bournez, au cœur du pays du Saut-Du-Doubs »

Blason ville uk Saint-Clément (Jersey).svgVillers-Ou-Le-Lac était le nom de ce village, désormais, depuis quelques décennies, Villers-Le-Lac est le nom de cette petite ville frontalière de 4 600 habitants, ce bourg, accroché à ses pentes raides, ce développe considérablement depuis quelques années, du fait de sa proximité avec la frontière Suisse, les constructions neuves poussent comme des champignons, et les lotissements fleurissent un peu partout.L’industrie horlogère est très présente à Villers, deux entreprises de micro-technique y sont implantées. Un musée est dédié à l’horlogerie également, et plus précisément aux montres. L’industrie naval est aussi l’unes des spécialités de cette commune, deux entreprises naval sont en exercice, principalement pour le tourisme, mais l’une des deux possède son chantier naval, les bateaux sont expédiés dans toute la France selon commande! Au point de vue touristique, Villers est bien nourrit, la ville elle-même est située dans la vallée du Doubs, puis, le long la frontière Franco-Suisse, qui coupe le Doubs en deux, vous allez pouvoir emprunter des dizaines de sentiers pédestres, qui vous mèneront dans les Gorges du Doubs pour la plupart, de superbes belvédères sont à votre disposition, pour vous reposer et surtout, profiter du paysage! Si vous vous enfoncez plus loin dans les gorges, vous vous retrouverez sur l’un des sites touristiques les plus connus de la région. Un accident géologique a eu lieu y a des millions d’années, créant ainsi une chute d’eau de plus de 27 mètres de haut, bienvenu au Saut Du Doubs! (Site Franco-Suisse) Villers-Le-Lac est composé de plusieurs petits hameaux, absorbés pour la plupart par l’essor du village au fil des années. D’anciens villages compose aussi Villers, j’ai déjà eu la chance de mettre en valeur la sonnerie Du Pissoux, c’est un ancien village où quelques dizaines d’âmes vivent. Autre lieu où j’ai eu la chance de filmer la cloche, Les BassotsSa chapelle de style intérieur espagnole est la plus ancienne de la commune, la cloche (1 691) qui elle, date presque de l’édification de la chapelle (1 885). Ses anciens habitants, forts attachés à leurs racines, n’admettent pas qu’ils habitent Villers! C’est beau je trouve! Mais malheureusement, Les Bassots fut rejoint par l’agglomération. Me manque le Chauffaud, pour compléter la liste des cloches de Villers! Parlons de l’église, je n’ai pas vraiment d’informations la concernant. Je peux tout de même vous dire qu’elle est sous le vocable de Saint-Jean. Elle fut remanier en profondeur à la fin du 19e siècle. Son clocher, point haut le l’église, monte l’ensemble à près de 40 mètres, ce clocher est fait de quatre pans triangulaire, il est assez fin. L’intérieur de l’église lui, est raffiné, la hauteur sous voûte est d’environ 15 mètres, une belle hauteur déjà. De gros piliers soutiennent les voûtes. On notera la présence d’une horloge à mouvements, encore en état de marche, et toujours en fonction. Plus rare encore, elle est encore remontée manuellement.L’église comporte 3 cloches Mortuacienne:Cloche 1: « Ferréoline-Justine », Diamètre 124,2 cm, Poids 1 120 kg, Fondue par Bournez à Morteau, en 1 839, Chante le Mib3

 

Cloche 2: « Marie-Virginie-Pauline », Diamètre 103,2 cm, Poids 630 kg, Fondue par Bournez à Morteau, en 1 893, Chante le Fa3

 

Cloche 3: « Pacifique-Libératrice », Diamètre 77,2 cm, Poids 270 kg, Fondue par Bournez à Morteau, en 1 815, Chante le Sib3.

 

Autres photos:

  

  

  

  

  

 

La vidéo sur la sonnerie des 3 cloches:

#Note: La sonnerie comme par la grosse cloche, le moteur marche, mais elle ne peut sonner avec la petite… je sonner la grosse en premier pour donner le signale à Mr Dromard, de lancer la cloche 2, et la 3. La 2 ne peut sonner après la 3… Le système n’est surement plus au point.

Vidéo du Solo de la Grand’Cloche:

Je remercie très sincèrement le père Jeanpierre, curé de la paroisse du Val De Morteau, qui m’a autorisé à sonner les cloches, je le remercie aussi pour l’organisation rapide vis-à-vis de ma demande.

Je remercie Mr Dromard, une des personnes chargées du lieu, pour son accueil, sa disponibilité, et surtout, pour la sonnerie des cloches! Sans cet homme, je ne sais comment j’aurais pu réaliser cette vidéo. Merci encore!

Remerciement également à la commune de Villers-Le-Lac pour son aimable autorisation de sonner les cloches spécialement pour la réalisation de cette vidéo.

Soutenu par la ville de Villers-Le-Lac: http://www.villers-le-lac.fr/