Bonnevent-Velloreille

Eglise De La Trinité

« Deux lorraines dans cette mini-cathédrale »

…Le Village…

Blason Bonnevent-Velloreille.svgBonnevent-Velloreille est une charmante petite commune de Haute-Saône peuplée par 358 habitants, chiffre en légère hausse ces dernières années. Bonnevent jouit d’une tranquillité sans pareil, puisque la commune est entouré part de grands champs verdoyants et quelques forêts, le village est situé entre Besançon et Vesoul dans le canton de Marnay.

…Son Histoire…

Bonnevent et Velloreille étaient autrefois deux communes séparées, qui ont été réunies en 1807. Bonnevent était le village le plus important. Durant l’Antiquité, il était situé sur la voie romaine reliant Besançon à Langres. Quelques vestiges de constructions antiques ont d’ailleurs été retrouvés dans la commune. La plus ancienne maison de Bonnevent-Velloreille est dite « de la Tour »; elle date des XVème et XVIème siècles.

…Son Eglise…

L‘église de Bonnevent-Velloreille a été édifiée entre 1848 et 1851 sur l’ancienne église du prieuré de Bonnevent datant du 11e siècle, cette église me rappelle un peu celle de Boujailles, puisqu’elle ressemble à une « mini cathédrale perdue », bien sûr celle de Bonnevent et bien moins imposante qu’à Boujailles, mais elle a un sacré cachet de par ses deux clochers. À l’origine, selon les dires de Madame le Maire, la raison de pourquoi il y a 2 clochers est toute simple, un clocher a été élevé pour Bonnevent, l’autre pour Velloreille.

…La Monté…

La montée débute directement par la Tour de gauche de la un très joli escalier en bois courant le long de la paroisse nous achemine jusqu’à sous les cloches encore un petit effort de quelques marches et nous pourrions admirer les cloches.

…Présentation Des Cloches…

L‘édifice, bien qu’imposante, n’abrite « que » deux cloches, mais la sonnerie qu’elles forment est assez charmant, je vais commencer par la plus ancienne, Elle fut fondue en 1 830 par Goussel Frère, ne portant pas de prénom de baptême ni de marraine (que les noms de famille) je ne peux lui donner un nom, en revanche, cette cloche proviendrait de l’ancienne église compte tenue de son âge. Elle mesure 102 cm de diamètre et chante le Sol Bémol du 3e octave. La petite cloche, facilement reconnaissable aux nombreux décors, provient de la fonderie Farnier (Les Frères à cette époque), aucune date ne figure dessus, mais grâce au site ClochesRobécourt, j’ai pu obtenir son année de fonte en cherchant dans les archives. 1 882 est son année de fonte. Cette jolie petite cloche d’un diamètre de 85 cm a le doux nom de Noemy-Françoise, et chante le La3. Ma conclusion sur cette sonnerie n’est peut-être pas celle que vous attendiez, il est vrai que dernièrement j’ai parcouru des édifices avec de grosses sonneries, et donc de voir une « petite » sonnerie dans ce genre d’église est-ce que ça m’a déçu? Absolument pas, j’ai été sous le charme de cette église avant même de savoir ce qu’il y avait dans le clocher, une très charmante sonnerie qui a le mérite de rythmer la vie des villageois, j’ai vraiment été heureux de venir en ce lieu!

  

…Les Cloches…

…Cloche 1…

Nom NC, Diamètre 102,0 cm, Poids 605 kg, Fondue par Goussel (Frères), à Blévaincourt, en 1 830, Chante le Fa#3

 

  

…Cloche 2…

Nom: « Noémy-Françoise », Diamètre 84.6 cm, Poids 350 kg, fondue par Farnier (Frères), à Robécourt, en 1 882, Chante le La3

 

  

…La Vidéo…

…Mes Remerciements…

Je tiens à remercier très chaleureusement Mme. Cardinal, Maire de la commune, pour son si bel accueil, ses quelques dires et sa bonne humeur tout au long de ma petite visite dans son église.

Je remercie également  M.Racine, qui nous a gentiment accompagné au clocher.

Soutenu par le village de Bonnevent-Velloreille

 

Publicités