Aisey-Sur-Seine

…Eglise Saint-Genest…

« 4 cloches en Châtillonnais »

…Le Village…

Blason de Aisey-sur-SeineTraversé par la Seine, Aisey-sur-Seine est un petit village du Châtillonnais,situé à 58 km de Chaumont et à 70 km de Dijon. la population d’Aisey est de 200, Autrefois, le village s’appelait Aisey-le-Duc. La découverte d’un sarcophage gaulois fait preuve d’une origine très ancienne.

…Son Histoire…

La fouille d’un tumulus atteste de l’occupation du site dès la période celtique et la découverte d’un sarcophage renfermant des monnaies des IIe et IIIe siècles en démontre la continuité. La seigneurie d’Aisey qui appartient au bailliage de la montagne revient aux ducs de Bourgogne et Hughes IV, qui réside alors au château de Villaines-en-Duesmois, octroie une charte communale aux habitants en 1 237. Aisey-sur-Seine est le siège d’une seigneurie avec château ducal fortifié en 1 359. Il en reste une maison forte avec un parc à gibier bien conservé. Le bourg est alors entouré de murailles percées de 3 portes. Ces murailles et le château sont détruits au XVIIIe siècle au profit d’un nouveau manoir, le château de Tavanne, construit sur la rive droite de la Seine en face du village. À la fin du XIXe siècle, le village est desservi par la ligne de chemin de fer à voie métrique Dijon – Châtillon-sur-Seine exploitée par les Chemins de fer départementaux de la Côte-d’Or qui le relie à Châtillon-sur-Seine, Dijon et Baigneux-les-Juifs de 1 891 à 1 933.

…Son Eglise…

Cette église a été construite en 1880, sur les ruines d’une ancienne église appartenant à l’abbaye de Flavigny. Elle comporte un clocher très élancé et on peut remarquer plusieurs particularités. Les ferrures sur les contreforts sont en forme de croix. Les vitraux se trouvent dans des baies étroites et élancées. Les horloges ont été placées, non pas sur les murs du clocher, mais sur son toit. Il n’y avait sans doute pas de place suffisante ailleurs.

…La Montée…

La longue montée débute au porche, un escalier en colimaçon nous fait gravir quelque 25 mètres, puis, pour continuer notre périple, deux séries d’escaliers en bois nous font arriver juste sous les cloches, à plus de 30 mètres du plancher des vaches.

…Présentation Des Cloches…

Dans cette jolie église, 4 cloches en motif du Salve-Regina sont à voir. Trois des quatre cloches ont été fondues par la fonderie Farnier de Dijon. Ce sont les cloches 1,2 et 4. Les notes des cloches sont le Mib3, Fa3 et Sib3. La cloche 2, en Sol3 fut fondue par un fondeur dont je n’ai pu en déchiffrer la signature, celle-ci étant trop usée. En revanche, elle est plus ancienne que les trois autres, elle date de 1 823, alors que ses sœurs, de 1 987. La sonnerie est un peu faussée dans le sens où les notes sont assez basses. la grosse est limite en Ré, donc il se peut que je me sois trompé dans la notation. La petite est très criarde, même de dehors elle se fait entendre bien plus que les trois autres cloches. Enfin, les battants de toutes les cloches furent changés récemment. 

  

…Les Cloches…

…Cloche 1…

Nom: « Marie-Louise-Emilie-Aurélie-Thérèse », Diamètre 122,1 cm, Poids 1 035 kg, Fondue par A.Farnier, en 1 897, à Dijon, Chante le Mib3 (Bas)

 

  

…Cloche 2…

Nom: « Marie-Eugénie-Césarine-Félicie », Diamètre 108,2 cm, Poids 730 kg, Fondue par A.Farnier, en 1 897, à Dijon, Chante le Fa3

 

  

…Cloche 3…

Nom NC, Diamètre 99,3 cm, Poids 550 kg, Fondeur NC, Fondue en 1 823, Lieu NC, Chante le Sol3 (Bas)

 

  

…Cloche 4…

Nom: « Marie-Jeanne-Henriette-Armande », Diamètre 81,9 cm, Poids 320 kg, Fondue par A.Farnier, en 1 897, à Dijon, Chante le Sib3

 

  

…La Vidéo…

…Mes Remerciements…

Je tiens à remercier la municipalité d’Aisey-Sur-Seine, pour leurs autorisations de monter et de sonner les cloches de l’église.

Remerciements également au Père Naudet, curé de la paroisse, qui m’a également donné son aval pour la sonnerie des cloches et la montée au clocher.

Je remercie très chaleureusement Yannick B, pour toute l’organisation de ce magnifique week-end, sans lui, cette vidéo n’aurait pu se faire.

Enfin, Je remercie Pascaline, correspondante pour le journal « Le Châtillonnais », pour sa présence et sa bonne humeur tout au long de cette jolie petite visite.

Soutenu par le village d’Aisey

…Sources Textes…

Wikipédia

Petit Patrimoine.com

 

Publicités