Evreux

Cathédrale Notre-Dame

« L’une des plus belles œuvres Cornille-Havard : Evreux »

…La Ville…

Fichier:Blason ville fr Evreux (Eure).svgCapitale du département de l’Eure, Evreux reste une ville à échelle humaine sa population s’élève à 49 500. La cathédrale, qui réunit tous les grands courants de l’architecture religieuse, et son orgue, résolument futuriste, attirent chaque année de nombreux visiteurs, amateurs de belles pierres et d’art sacré. Meurtrie dans sa chair durant la Seconde Guerre mondiale, Evreux a su se reconstruire, retrouver une âme. En témoigne notamment la très belle place de la mairie, entourée du beffroi, de la Maison des arts, et d’une médiathèque à l’allure contemporaine qui se fond bien dans le décor. En toile de fond de ce tableau, la cathédrale, imposante et majestueuse.La balade se fait au fil de l’eau, le long de la rivière Iton.Une promenade a été aménagée, offrant, ci et là, une vue sur d’anciens lavoirs. Aux beaux jours, les terrasses des cafés s’animent et des concerts sont organisés. En 1966, Jimi Hendrix se produisait ici même, à Evreux, lors de son premier concert en France ! Depuis lors, Evreux n’a jamais cessé de vibrer au rythme de la musique, notamment au travers de son festival rock.

…Son Histoire…

Evreux était connue dans l’Antiquité sous le nom de « Mediolanum Aulercorum », en hommage à la tribu gauloise des Aulerques Eburovices qui furent les premiers occupants du lieu… Découverte d’une cité millénaire. De nombreuses opérations de sauvetage ont été entreprises afin de mieux connaître l’évolution de la ville, de la période antique à nos jours. On a ainsi mis à jour de nombreux vestiges gallo-romains. La période médiévale a également laissé de nombreuses traces, telles un atelier de foulon du XIIIe siècle, rue Isambard ou les fondations de l’ancienne abbaye Saint-Sauveur, étudiées lors de l’installation de l’Université au quartier Tilly. A l’intersection de trois voies, le site du Vieil-Evreux, à 8 kilomètres d’Evreux, recouvre une centaine d’hectares. Cependant, malgré de nombreuses campagnes de fouilles depuis le XIXe siècle, il reste assez mal connu. Le bâti semble s’organiser autour d’un complexe monumental, composé d’un théâtre et de thermes toujours visibles aujourd’hui. S’y trouvaient aussi un sanctuaire  – qui regroupait plusieurs temples (ou fana) – un quartier commercial et de riches habitations dotées de portiques et d’atriums. L’agglomération était approvisionnée en eau par un aqueduc. Grâce au mobilier retrouvé lors de fouilles et conservé au musée d’Evreux, on peut déduire l’évolution du site. Initialement occupée par les Gaulois, la cité connaît son âge d’or au IIe siècle, puis s’étiole avant d’être dévastée lors des invasions du IIIe. Dès le IVe siècle, et pendant le Haut Moyen Age, seul un village semble subsister.

…Sa Cathédrale…

La cathédrale d’Évreux a connu bien des malheurs : ceux issus de la rivalité entre les rois de France et les ducs de Normandie devenus rois d’Angleterre. L’édifice est mentionné pour la première fois en 912 dans la Chronique de Guillaume de Jumièges. Vraisemblablement reconstruit au XIe siècle, il est incendié par Henri Ier Beaucler, roi d’Angleterre en 1119. L’église, reconstruite entre 1125 et 1140 (il nous en reste les grandes arcades de la nef), fut incendiée par Philippe Auguste en 1194 dans sa lutte contre Richard Cœur de Lion.La guerre de Cent Ans ne l’épargne pas : elle est brûlée en 1356. Elle ne sera restaurée que sous Louis XI, plus d’un siècle après. (La superbe chapelle de la mère de Dieu date de cette époque.) Au XVIe siècle, Jean Cossart ajoute la splendide façade du croisillon nord et son portail. Puis la tour sud est restaurée. Enfin, au XVIIe, la tour nord est achevée. En 1940, l’aviation allemande se charge de sa part de destructions : le 11 juin, la cathédrale est la proie des flammes. L’incendie détruit – entre autres – le splendide buffet d’orgue du XVIIIe siècle. Enfin, en août 1983, un ouragan endommage une partie de la verrière du chœur.

…L’accès Aux Cloches…

La montée débute juste à coté de la porte principale, une porte dérobée nous fait gravir quelque 10 mètres, puis nous devons passer par dehors pour rejoindre la tour-clocher, un escalier en colimaçon nous fait monter d’une traite les 40 mètres, avant d’arriver à l’extérieur, à hauteur de la chambre des cloches, une vue merveilleuse est à observer sur la ville d’Evreux, avec ses diverses clochers flèche. Une porte nous est à ouvrir pour avoir la chance d’observer cet ensemble absolument remarquable.

…Présentation des cloches…

La cathédrale est pourvue de 5 cloches, toutes issues de la fonderie Cornille-Havard, située à Villedieu-Les-Poeles, les cloches sont disposées sur deux niveau, les bourdons en bas, et les trois petites en haut. Pour commencer la description des cloches, parlons de la cloche n°5, elle se prénomme Gabriel, elle a un diamètre 120,6 cm et chante le Mi3, c’est elle qui, sans doute, se fait entendre pour les angélus. La cloche 4 elle, lui répond en Ré3 et a pour nom Marie-Madeleine, son diamètre avoisine les 140 cm, pour un poids de 1 500 kg environ, enfin, la dernière cloche se situant au deuxième étage du beffroi, c’est « Taurin », avec un bon diamètre de 150 cm et une voix en Do3, elle vient compléter l’accord formé pour les petites, un bon Pater-Noster. Pour finir en beauté, les deux Bourdons, les deux cloches ont leur histoire à nous raconter a travers leurs inscriptions, La cloche 2, « Pierre » nous dit qu’elle a été fondue par trois fois, seule la date de sa deuxième refonte est mentionnée, 1 739, puis elle fut refondue en 1 967, elle donne le La de l’ocave 2. Pour finir, avec un diamètre de 204,1 cm, et un poids estimé à 5 000 kg (tout rond), 6 000 d’après les archives, C’est « Marie », le grand’bourdon de la cathédrale, cette cloche fut fondue une première fois en l’an 1 389, puis en 1 791, elle quitta son ancien édifice pour vivre à la cathédrale, c’est en 1 940, durant la guerre, que la cathédrale fut en partie détruite, emportant le beffroi et les cloches dans sa chute. Les habitants, attachés à leurs cloches, protégea cette cloche pour éviter que les Allemands la volent, la cloche pesait près de 11 tonnes à l’époque! On raconte que tout le bronze de cette cloche a servit à donner naissance à la sonnerie actuelle de la cathédrale! c’est à ce jour, la sonnerie de cathédrale la plus jolie, et la plus harmonieuse que j’ai eu la chance d’admirer et de mettre en valeur sur le site, une impressionnante et magnifique découverte!

  

…Les Cloches…

…Cloche 1…

Nom: « Marie », Diamètre 204,1 cm, Poids (Estimé) 5 015 kg, Poids couramment cité: 6 000 kg, Fondue par Cornille-Havard, en 1 967, à Villedieu-Les-Poêles, Chante le Sol2

 

  

  

…Cloche 2…

Nom: « Pierre », Diamètre 181,0 cm, Poids 3 450 kg, Fondue par Cornille-Havard, en 1 967, à Villedieu-Les-Poêles, Chante le La2

 

  

…Cloche 3…

Nom: « Taurin », Diamètre 153,1 cm, Poids 2 120 kg, Fondue par Cornille-Havard, En 1 967, à Villedieu-Les-Poêles, Chante le Do3 

 

  

…Cloche 4…

Nom: « Marie-Madeleine », Diamètre 136,8 cm, Poids 1 520 kg, Fondue par Cornille-Havard, en 1 967, à Villedieu-Les-Poêles, Chante le Ré3

 

  

…Cloche 5…

Nom: « Gabriel » Diamètre 120.6 cm, Poids 1 005 kg, Fondue par Cornille-Havard, en 1 967, à Villedieu-Les-Poêles, Chante le Mi3

 

  

…Photo Bonus…

…Les Vidéos…

…Le Plénum

…Solo Du Grand’Bourdon…

…Les Remerciements…

Je tiens à remercier M. Feuilleux, secrétaire paroissial et responsable de la Cathédrale d’Evreux, pour son superbe accueil et ses dires sur l’histoire d’Evreux et de ses cloches, je le remercie également pour la visite dans les recoins là où peu de gens ont la chance d’admirer.

Je remercie également François, (François Sonneur De Cloches), pour le prêt de sa piste audio et de ses différents angles de vue, je le remercie aussi pour sa présence, et son aide qui m’a été précieuse.

Je remercie chaleureusement Marine, qui a contribuée par le biais de photos, à la réalisation de cet article, je la remercie également pour sa présence au clocher.

Remerciements pour terminer à la D.R.A.C. de Normandie, pour l’autorisation exceptionnelle que de pénétrer dans ce clocher pour mettre en valeur le patrimoine campanaire de cette sublime cathédrale gothique par le biais d’une vidéo.

Soutenu par la Cathédrale D’Evreux

…Les sources des textes proviennent de : …

https://www.patrimoine-histoire.fr/Patrimoine/Evreux/Evreux-Notre-Dame.htm

http://www.evreux.fr/pages/un-peu-dhistoire-728

http://www.evreux.fr/

Publicités