Fraroz

Eglise Saint-Pierre Et Saint-Paul

« Deux cloches, deux styles distincts »

Le Village 

Blason

Fraroz est une très jolie petite commune du Haut-Jura, qui a su garder son âme très pittoresque , nombreuses sont les vieilles demeures laissant apparaître leurs dates sur le haut de leurs portes, pour nous rappeler l’histoire de ce lieu. Le village n’est peuplé que par 50 habitants. Pour finir, Fraroz jouit d’une tranquillité sans fin, un très joli village à aller visiter si vous êtes amoureux de lieux anciens!

Ses Alentours

Les alentours de Fraroz sont marqués par les superbes vues que le village nous offre, pas étonnant, le village est le plus haut en altitude du canton, comme partout en Franche-Comté, de nombreux sentiers sont à emprunter, pour aller à la rencontre de la faune et la flore locale. La belle petite citée comtoise de Nozeroy, à 6 km de là, vous fera revivre, à travers ses rues et ruelles, au moyen-âge.

Son Eglise 

L‘église de Fraroz est une véritable pépite, bien que celle-ci ne soit pas haute (25 mètres au clocher), les arbres tout autour de cette dernière lui donnent un charme fou, c’est un véritable havre de paix, tout comme le reste du village. L’intérieur, volumineux, se démarque de par l’absence de pilier, ce qui profite aux fidèles pour avoir une meilleure visibilité lors des célébrations. Intéressent à noter, le superbe retable classé de 1 780 environ, il est l’oeuvre d’A. Fauconnet. l’église fait l’objet d’une éventuelle rénovation (plaque de zinc à repeindre).  La première mention d’une église à Fraroz, remonte à 1 304, l’église actuelle fut achevée en l’an 1 740 selon les textes. 

L’accès Aux Cloches

L‘accès aux cloches se fait de la façon suivante, une porte sous le porche nous fera entrer dans un premier escalier en colimaçon, puis, une fois en haut, une première échelle nous invite à y monter, puis une deuxième, pour finalement arriver sous les cloches.

Les Cloches

Première bonne impression en arrivant là-haut, l’état du beffroi, celui-ci fut refait il y a quelques années, les jougs, roues et chaines de volée ont également été changés. Le clocher fut érigé en 1 740, les sieurs Lievremont fondèrent alors deux cloches pour l’église, la plus petite encore en place de nos jours. La grosse elle, a surement été descendue à la révolution pour la fondre en monnaie, ou en canon.. La plus petite des cloches est de loin la plus intéressante, bien que les inscriptions sont usées, nous avons pu lire la griffe du fondeur, pour nous confirmer que c’est C. Livremont et son fils qui l’ont fondus, en revanche, je ne m’y attendait pas pour ce qui est de la date de fonte, car celle-ci fut fondue en 1 748, une date précoce par rapport aux nombreuses cloches Lievremont recensées, qui sont toutes de 1 770. La grosse, l’oeuvre d’un fondeur que ne j’ai pas répertorié, Frerejean J. de Lyon, pèse pas moins de 1 700 kg, c’est fort dommage que celle-ci ne vole pas haut durant la sonnerie, tout comme c’est dommage que la petite est finie la sonnerie (Mauvaise manipulation de ma part), la petite, est en profil léger.

  

Présentation Des Cloches

Cloche 1

Nom: « Emmanuelle-Julie », Diamètre 144,3 cm, Poids 1 740 kg, Fondue par J. Frèrejean, en 1 829, à Lyon, Chante le Do3

  

Cloche 2

Nom N.C., Diamètre 122,4 cm, Poids 1 025 kg, Fondue par C. & A. Lièvremont, en 1 748, à Pontarlier, Chante le Ré3

 

  

La Vidéo

Remerciements

Je tiens à remercier M. Damnon, maire de la commune de Fraroz, pour son accueil, son accompagnement, et sa bonne humeur, je le remercie d’autant plus pour l’autorisation de monter et de sonner ses cloches pour les filmer.

Merci à Antoine C. pour son accompagnement au sein du clocher.

Soutenu par le village de Fraroz

 

Publicités