Beaumotte-Aubertans

...Eglise Sainte-cile..

« Une historique à la rue »

…Le Village…

Blason de Beaumotte-AubertansSituée au sud de la Haute-Saône, la commune de Beaumotte Aubertans est limitrophe avec le département du Doubs. Elle est composée principament de forêts, qui couvrent près de 800 hectares de son territoire, et est traversée par l’Ognon. Beaumotte-Aubertans est née de la fusion des villages de Beaumotte-les-Montbozon – de Bauma (signifiant grotte) – et d’Aubertans en 1973. Auparavant, elle avait absorbé la commune de Magny-les-Cirey – de Magn (petit) et Hy (bois) – en 1807. La commune possède un territoire de forêts de près de 639 hectares.

…Histoire Communale…

Au début de XIXème siècle, en décembre 1805, Nicolas Gauthier achète aux héritiers du maître des forges Bricon la forge de Beaumotte qui comprend tireries, martinet, moulin, usine, écluse et le cours d’eau. En novembre 1806, le même Gauthier achète la forge d’Aubertans. Son fils Joseph Gauthier (1787-1847) bâtit une fortune considérable et est surnommé le « Napoléon des Forges ». En 1820, il rallume le haut fourneau de Montagney-Servigney qui appartenait au marquis de Grammont. Il amodie successivement 25 établissements francs-comtois. Il réside principalement à Beaumotte-Aubertans. En 1829, il est le 12ème contribuable de Haute-Saône. En 1833, il devient conseiller général du canton de Montbozon. Il finit ruiné par la crise de 1840. La forge s’est transformée par la suite en tréfilerie jusqu’en 1860, puis en papeterie et en tôlerie.

…Son Eglise…

L‘église de Beaumotte est l’une des plus curieuses de Haute-Saône, puisqu’elle n’a pas de clocher! La construction de celui-ci fut plusieurs fois reportée, avant d’être simplement abandonnée. La cloche de l’édifice est aujourd’hui posée au sol, dans la rue, à côté de l’entrée principale.

…Présentation De La Cloche…

Nul besoin de demander l’autorisation en mairie pour un accès à la seule et unique cloche du hameau de Beaumotte-Lès-Montbozon. Pourquoi? Parce-que celle-ci se trouve sur un beffroi directement dans la rue, j’ai eu la chance de terminer Montbozon avant l’angélus, un angélus qui s’est fait attendre, puisque la cloche s’est mise en volée à 12h06, j’ai été d’ailleurs un peu surpris, car je commençais à examiner la cloche, mais la sonnerie a tout de même été filmée. Bref, passons à la présentation. Cette charmante petite cloche, nommée Gabrielle, est à ma grande surprise, historique, en effet, les saintiers Pierre-François et Charle Limaux l’ont faite en 1 781. Ses mensurations sont de 96 cm pour un poids de 520 kg, et donne la note du Sol3, cette cloche a survécu à la révolution, en revanche, elle a bénéficié d’un soudage au niveau de son ancien point de frappe, qui était fêlé, cette trace se trouve maintenant côté église, bien cachée pour laisser les touristes admirer cette belle cloche.

  

…La Cloche…

…Cloche 1…

Nom: « Gabriel », Diamètre 96,1 cm, Poids 520 kg, Fondue par P-F & C Limaux, En 1 781, Lieu NC, Chante le Sol3

 

  

…la Vidéo…

…Sources Textes…

Site du Département de la Haute-Saône : https://www.la-haute-saone.com/index.php?IdPage=beaumotte-aubertans (Le Village, Son Eglise)

Site de la CCPMChttps://www.ccpmc.fr/beaumotte-aubertans.html (Son Histoire Communale)

Textes Personnels (Présentation De La Cloche)

Publicités