Ottrott

Eglise basilique Notre-Dame De L’Assomption 

« Le Mont Sainte-Odile »

« Une sonnerie remarquable, surplombant L’Alsace »

Blason de OttrottOttrott est une commune du Bas-Rhin, peuplée par pas moins de 1 550 âmes, ce petit bourg, adossé à sa fidèle montagne, saura vous séduire de par la diversité de son patrimoine local, ses vignobles, ses bâtisses, ou encore ses sentiers pédestres qui vous emmènera à notre destination qu’est le « Mont Sainte-Odile » (750m), depuis ce Mont, et de la basilique, vous aurez une vue à couper le souffle sur la merveilleuse pleine d’Alsace, jusqu’en Allemagne. C’est le lieu le plus touristique du village (Et de ses environs).Ottrott est né en 1858 par  fusion de deux anciennes communes :Ottrott-Le-Bas et Ottrott-Le-Haut. En souvenir de cet événement, la mairie, construite en 1861, porte sur sa façade les armoiries des deux communes primitives qui ont eu au cours des siècles, une existence complètement distincte. Le premier conseil municipal est élu le 26 sept 1858 et le premier maire de la nouvelle commune d’Ottrott est M. Théodore de DARTEIN. La première mention écrite du village date d’un document de l’an 1059, rédigé en latin, suite à l’ordonnance du roi Henri IV (Heinrich roi et empereur germanique) envers l’évêque Hezel de Strasbourg, qui cite la « Villa Otonis, quae dicitur Ottenrode ». Il semble donc qu’un certain chevalier Oton ou Otton, s’était installé dans cette contrée alors sauvage et recouverte de forêts (« Rode » en langage haut allemand). D’autres estiment que ce nom vient de Ot-Trott (cave ou cellier d’Oton). Selon une autre hypothèse, Ottenrode signifierait « auf der roten Erde »(sur la terre rouge).Avec la Cathédrale de Strasbourg, le Mont Sainte-Odile est le lieu emblématique de l’Eglise catholique d’Alsace. Il est la propriété de la Mense Épiscopale de Strasbourg depuis 1853. Dans un cadre monastique, vous pourrez méditer, prier, venir en pèlerin, passer en touriste, séjourner en hôte, vous restaurer, vous cultiver, vous former, vous ressourcer… Au Mont Sainte-Odile, vous jouirez d’un panorama extraordinaire. Vous y découvrirez un environnement naturel et archéologique exceptionnel, des chemins balisés pour la randonnée pédestre, des espaces de réflexion, des salles de séminaires et de restaurant propice à la  convivialité. Votre passage vous donnera l’occasion de découvrir la tradition spirituelle catholique et sa vitalité actuelle, d’approfondir votre recherche personnelle, de rencontrer des personnes et des groupes avec lesquels vous pourrez échanger, partager, prier, célébrer. Enfants, jeunes, adultes, personnes âgées, personnes handicapées, croyants ou non, tous sont attendus et accueillis en ce lieu, conformément à la tradition d’accueil qu’Odile et ses sœurs pratiquaient


Les cloches de Mont-Sainte-Odile:

Elles se comptent au nombre de 5, 5 cloches du même fondeur qu’est Causard, de Colmar, ces cloches furent coulées en 1 924, avec l’accord La2/Ré3/Fa3/Sol3/La3, Le Bourdon, en profil très renforcé, pèse pas moins 5 000 kg à lui seul, alors qu’une cloche en profil moyen, pour la même note, pèse 3 500 kg, C’est la deuxième plus grosse cloche du Bas-Rhin, derrière le célèbre « Grand-Bourdon » de la cathédrale de Strasbourg. Le poids de la sonnerie ? 9 340 kg! Une petite et dernière cloche de volée se trouve aux combles, déplacée de son emplacement d’origine, celle-ci ne sert plus.

  

Au dessus, se trouve un « Petit » Carillon de 25 cloches, fondues également par Causard, en voici quelques photos:

  


Cloche 1: « Sainte-Odile », Diamètre 197,0 cm, Poids 5 004 kg, Fondue par Causard, à Colmar, en 1 924, Chante le La2 (Grave)

 

  


Cloche 2: « Saint-Léon IX », Diamètre 143,9 cm, Poids 1 850 kg, Fondue par Causard, à Colmar, en 1 924, Chante le Ré3

  

  


Cloche 3: « Saint-Eugénie », Diamètre 122,1 cm, Poids 1 150 kg, Fondue par Causard, à Colmar, en 1 924, Chante le Fa3

  

  


Cloche 4: « Sainte-Attale », Diamètre 106,5 cm, Poids 760 kg, Fondue par Causard, à Colmar, en 1 924, Chante le Sol3

  

  


Cloche 5: « Sainte-Gundelinde », Diamètre 94,5 cm, Poids 575 kg, Fondue par Causard, à Colmar, en 1 924, Chante le La3

  

  


Cloche (6): Fondue par Farnier (Georges), à Robécourt, en 1 931.

  


La vidéo de la volée de cloches en Plenum! (audio HQ et vidéo HD)


Etant venue alors que le temps était brumeux, je n’ai, hélas, pu faire de vues extérieures comme à mon habitude.

Je tiens à remercier comme il se doit,  M. le chanoine Patrick Koehler, recteur du Mont Sainte-Odile, ainsi que M. l’abbé Jean-François Harthong, chapelain et organiste au Mont, pour leurs autorisations que d’immortaliser la somptueuse sonnerie de cet endroit fort touristique, et religieux, Merci infiniment.

Encore une fois, je tiens à remercier Pascal alias « Campalsa » sur Youtube, pour l’organisation de cette sonnerie « Surprise », ainsi que la mise en branle des cloches, qui fut parfaite, sans lui, aucune des vidéos d’Alsace n’auraient vu le jour sur ma petite chaîne Youtube, Merci du fond du cœur!

Sources des textes : http://www.mont-sainte-odile.com/

Vidéo et photos publiées avec l’accord du site « Mont-Sainte-Odile ».

 

Publicités