Censeau

Eglise De L’Assomption-de-la-Sainte-Vierge

« 3 cloches, veillant de loin sur le Val-De-Mièges »

…Le village…

BlasonCenseau est une charmante petite commune du jura, située entre Champagnole et Pontarlier, le long de la D471. Peuplé de 300 âmes, ce village saura vous séduire de par ses diverses promenades au grè de ses diverses sentiers pédestres verdoyants. 

…Ses Environs…

À quelques kilomètres de là, se trouve le Val-De-Mièges, c’est dans cette petite vallée que se trouve Nozeroy, « La Plus Petite Ville De France ». Ce village aux allures moyenâgeux se visite volontiers, la collégiale est un véritable petit bijou visitable, ainsi que la fameuse tour de L’horloge. Mièges, se trouvant juste à coté, est bien moins touristique, en revanche, l’église du village est plus impressionnante que la collégiale, dans son clocher, se trouve l’une des sonneries les plus belles et des plus étoffées du Jura! Sur la commune d’Onglières, commune proche de Censeau, le point de vue de la Roche des Nans est accessible, elle offre une superbe vue sur le Val-De-Mièges, de même qu’à la Combe aux Bœufs, ces deux lieux sont remarquables.

…Son Eglise…

L‘église actuelle, sous le vocable de L’Assomption, à été construite dès l’an 1 749, son clocher lui, date de 1 804. Deux œuvres du peintre tourangeau Jean Poyet ont récemment retrouvé la terre jurassienne. Datées du début du XVIe siècle, elles ont été restaurées et sont accrochées aux murs de l’église de Censeau. Après avoir séjourné durant un peu plus de trois mois au Musée du Louvre dans le cadre de l’exposition « découvertes et redécouvertes » de l’art primitif français, les œuvres de Jean Poyet représentant la Prédication du Christ à l’intérieur d’un temple et le Noli me tangere dans un vaste paysage. Peintes aux alentours de 1502, elles ont récemment réintégré leur terre d’origine, le petit village de Censeau. Cette petite commune d’un peu plus de 310 âmes a effectivement la chance de posséder dans son patrimoine ces deux tableaux, classés monuments historiques depuis 1930. Le maire Albert Hilaire précise que « les deux panneaux de Jean Poyet viennent d’être restaurés et ont ainsi retrouvé leur beauté d’antan», sans oublier d’ajouter « que le mystère reste entier autour de ces tableaux, qui seraient arrivés peut-être vers 1782 dans le village, une communauté qui se fond avec celle du Val de Mièges à cette époque. En effet, il s’agirait de deux panneaux faisant partie d’un triptyque dont la partie centrale orne un mur du Conseil général à Lons-le-Saunier. Ce panneau représente le Repas chez Simon, le Pharisien et apporte une petite réponse à toutes ces interrogations. Il proviendrait de la région de Nozeroy où il fût trouvé au milieu de XIXe siècle. Dans son éditorial de la Revue de l’Art, Frédéric Elsig retrace la vie courte de Jean Poyet et relate que « selon la tradition locale, ils proviendraient de l’abbaye cistercienne de Mont-Sainte-Marie qui, fondée à la fin du XIIème siècle, connaît un souffle nouveau à l’époque du très cosmopolite Louis de Vers, abbé commendataire entre 1509 et 1553. Auraient-ils été déplacés au moment de la Révolution dans ce petit village de Censeau, tout proche de l’abbaye ? » A ce jour, nul ne peut l’affirmer. On peut également trouver des œuvres de Jean Poyet à Paris, New York ou Londres.En outre, le Musée du château de Loches recèle un magnifique triptyque peint vers 1485 et représentant le Retable du Liget.

…L’Accès Aux Cloches…

Pour monter aux cloches, un premier escalier en colimaçon nous invite à monter, puis ce dernier s’arrête à 10 mètres, pour laisser place à des escaliers en bois. Après 20 mètres d’ascension, nous voici arrivés sous les cloches.

…La Sonnerie…

Les cloches de Censeau se comptent au nombre de trois, je vais commencer par parler de la plus intrigante, il s’agit de la cloche n°2, cette dernière est issue de la fonderie Paccard, fondue en l’an 1 972, cette cloche ne possède aucune inscription dite « religieuse », un texte est cependant lisible, disant qu’elle a été refondue par la commune en 1 972 suite à une fêlure. La petite cloche, oeuvre de Ferdinand Farnier, nous vient de Robécourt, tout comme sa grande sœur de plus de 2t5 ! Une imposante sonnerie dans un petit village, c’est encore une fois, une bonne surprise, bien que je connaissais déjà les deux cloches Farnier grâce au site de mon ami Jeff’.

  

…Les Cloches…

…Cloche 1…

Nom: « Sainte-Cécile », Diamètre 161,8 cm, Poids 2 560 kg, Fondue par les Frères Farnier, en 1 883, à Robécourt, Chante le Si2

 

  

…Cloche 2…

Cloche communale, Diamètre 130 cm, Poids 1 350 kg, Fondue par Paccard, en 1 972, à Annecy-Le-Vieux, Chante le Ré3

 

  

…Cloche 3…

Nom: « Clémence-Joséphine », Diamètre 101,3 cm, Poids 608 kg, Fondue par F. Farnier, en 1 899, à Robécourt, Chante le Sol3

 

  

…La Vidéo…

…Les Remerciements… 

Je tiens à remercier comme il se doit M. Bregand, maire de la commune de Censeau, pour l’accord que de filmer les cloches, de les sonner spécialement pour cette dernière, et pour l’accès au clocher de l’église, ce fut encore une fois une bien belle rencontre.

Je remercie également la personne qui s’occupe du lieu, malheureusement, je n’ai pas son nom suite à mon souci de téléphone (là où je note toutes mes prises d’informations).

Soutenu par la commune de Censeau

Publicités