Thann

Collégiale Saint-Thiébaut

« L’une des « Grand’Cloches » les plus remarquables de France »

La Ville

Résultat de recherche d'images pour "blason thann"À l’entrée de la belle vallée de la Thur, blottie au pied des contreforts vosgiens, la ville de Thann (8 000 habitants) vous accueille dans un cadre urbain chaleureux, qui invite à la balade. La vieille ville se déploie autour de la collégiale St-Thiébaut, joyau de l’architecture gothique, bâtie du 13ème au 15ème siècle. L’impressionnant édifice, et sa flèche de soixante dix-huit mètres de haut, rappellent que Thann, situé sur l’axe international Italie – Pays-Bas; fut un lieu de pèlerinage renommé. Un circuit touristique fait découvrir les édifices remarquables de la ville, dont l’ancienne halle aux blés, qui héberge le musée.

Thann Et Son Vignoble

Thann s’enorgueillit d’une tradition viticole avec le célèbre vignoble du Rangen, posé sur les flancs abrupts d’une colline. Une exposition présente les différents terroirs des vignobles alsaciens et le travail du vigneron. Chef-lieu d’arrondissement, Thann bénéficie d’une forte présence institutionnelle : collèges, lycées, hôpital, sous-préfecture, compagnie de gendarmerie, trésorerie, centre des impôts, etc… Ses habitants profitent en outre d’équipements culturels et sportifs de qualité, offrant de nombreuses possibilités d’activités associatives ou personnelles. Avec ses commerces, Thann est aussi le point d’attraction dynamique d’un secteur étendu. L’environnement économique y est favorable, grâce aux nombreuses industries et entreprises de services implantées aux environs de la cité. Entre montagne, plaine et vallée, Thann déroule ses charmes le long de la Thur, et qu’il s’agisse d’une visite de passage ou d’un séjour plus durable, ceux qui prennent le temps de la parcourir ou de grimper aux collines ne partent pas déçus.

La Collégiale

Avec la cathédrale de Strasbourg, la collégiale est l’un des édifices les plus représentatifs du gothique rhénan en Alsace. Elle doit son nom au collège de chanoines de Saint-Amarin venu s’installer en 1442. Sa construction a duré plus de deux siècles, de la fin du XIIIe au XVe siècle. Remy Faesch, dernier maître d’oeuvre de la Collégiale a exécuté de 1430 à 1492 le bas-côté nord, la partie octogonale et la flèche (78 mètres) terminée en 1516. La façade occidentale est ornée d’un remarquable portail historié (1342-1498) à 3 tympans unique en France. 150 scènes riches de 500 personnages relatent sur le tympan principal, la vie de la Vierge, sur le petit tympan de droite, la nativité et les rois mages, sur celui de gauche, la crucifixion. Gargouilles, chimères et tuiles vernissées, ajoutent à la majesté du bâtiment. A l’intérieur, les trois styles gothique – primitif, rayonnant, flamboyant – sont représentés. Sculptées en chêne et en noyer, les stalles du choeur qui forment l’ensemble du genre le plus important en Alsace, datent du XVe et XVIe siècles. De nombreuses armoiries, pour la plupart placées dans les voûtes, retracent les alliances de la maison des Habsbourg pendant le XVe siècle et les unions des seigneurs de Thann. Les vitraux (XVe siècle) repartis sur 8 verrières de 15 m de haut, inondent le choeur de lumière et de couleur. Les vitraux, comme les tympans, se lisent de bas en haut et de gauche à droite.

La Légende

Chaque année, le 30 juin, Thann commémore la légende de sa création avec la « crémation des trois sapins » : en 1161, au cours d’une halte dans la forêt, le serviteur de Thiébaut, évêque de Gubbio qui dissimulait dans son bâton une relique de son maître, ne parvint plus à l’arracher du sol. En même temps apparurent trois lumières de trois sapins. Le comte de Ferrette, alors seigneur de Thann, décida d’élever une chapelle qui devint un haut lieu de pèlerinage. De modeste bourgade, Thann devint ville en 1290. Les pèlerins accourant de plus en plus nombreux, la nécessité de construire un vaste sanctuaire se fit sentir. Commença alors la construction de la Collégiale.

L’accès Aux Cloches

L‘accès aux cloches se fait de la façon suivante, une petite porte donnant sur le côté du clocher est à ouvrir, de là , un escalier en colimaçon de plusieurs dizaines de mètres nous fait directement arriver à la chambre des cloches. Ce lieu est visitable, vous pouvez demander d’avantage de renseignements en mairie de Thann.

Les Cloches

Les cloches de la collégiale de Thann se comptent au nombre de 4, 4 cloches avec un profil extrêmement lourd, reprenant celui du « Bourdon ». D’ailleurs commençons par parler de ce dernier, puisqu’il est, et de loin, la cloche la plus intéressante des 3. Cette cloche n’est pas un Bourdon à proprement parlé, puisque la note émise est le Do3, en revanche comme je l’ai mentionné plus haut, le profil de cette cloche est extrêmement lourd, elle pèse environ 3 T 200, son diamètre quant à lui est de 167 cm, ce qui rend cette cloche si exceptionnelle, est tout simplement son âge, puisqu’elle a été fondue en l’an 1 467, elle a le vénérable âge de 550 ans! Les trois autres sont les œuvres du fondeur local Bender, chantant le Mi/Sol de l’octave n°3 ainsi que le Do du 4ième octave, ces cloches pèsent 1 800, 1200 et 550 kg environ! Des poids très conséquents encore une fois.

  

Présentation Des Cloches

Cloche 1

Nom: « Osanna », Diamètre 167,1 cm, Poids 3 200 kg env. Fondue par Hans et Ludwig Peiger, en 1 467, Chante le Do3

 

  

Cloche 2

Nom: « Saint-Joseph », Diamètre 139,6 cm, Poids 1 855 kg, Fondue par Bender, en 1 826, à Thann, Chante le Mi3

 

  

Cloche 3

Nom: « Saint-Nicolas », Diamètre 116,4 cm, Poids 1 180 kg, Fondue par Bender, en 1 826, à Thann, Chante le Sol3

 

  

Cloche 4

Nom: « Sainte-Marie », Diamètre 87,4 cm, Poids 480 kg, Fondue par Bender, en 1 826, à Thann, Chante le Do4

 

  

La Vidéo

Piste Audio Cloche 1

Mes Remerciements

Je tiens à remercier comme il se doit, M. A.Romher, président du conseil de fabrique de la collégiale, pour son bel accueil, sa gentillesse, et la montée au clocher, je le remercie également pour le parfait lancement des cloches. Enfin, je le remercie pour la volée exceptionnelle hors fête, de la Grand’Cloche.

Je remercie mes amis Allan, Pascal et Peter N. pour leurs présences et leurs bonnes humeurs tout au long de cette fabuleuse journée campanaire!

Certains textes proviennent du site de la ville de Thann.

Soutenu par la collégiale de Thann.

Publicités