Villaines-En-Duesmois

Eglise Saint-Médart 

« Trois cloches, une sonnerie surprenante »

…Le Village…

Blason de Villaines-en-DuesmoisVillaines est un joli petit village du Châtillonais, peuplé par pas moins de 250 habitant. Entièrement situé sur les hauteurs du plateau du Duesmois entre les vallées de la Seine à l’est et de la Brenneau sud-ouest qui coulent sur des communes voisines, le territoire de Villaines est doucement vallonné avec un relief inférieur à 100 m. Le haut cours de la Laignes qui commence ici sa perte karstique (on trouve plusieurs gouffres sur la commune) marque à son point le plus aval l’altitude minimun de 307 m, le point haut se trouvant sur la colline du bois de Chalvosson dans la pointe sud-est du finage à 402 m. Le village est assez central à son étendue de 34 km2, installé sur la rivière qui coule du sud-est au nord-ouest et irrigue quelques prairies. Mais l’essentiel des sols est partagé entre agriculture de part et d’autre des prairies, et sylviculture sur les hauteurs, essentiellement de feuillus ; quelques bois de conifères existent au sud-ouest.

…Son Histoire…

Dès 1 002 une charte de l’abbaye de Flavigny mentionne une motte castrale. Le château est ensuite la demeure de Hugues IV de Bourgogne (1 213-1 272) qui le reconstruit en dur à partir de 1 253, de Philippe le Hardi (1 364-1 404) et Marguerite de Flandre (1 350-1 405) qui le renforcent pour faire face à l’arrivée des Grandes compagnies et construisent chapelles, logements et ouvertures de fenêtres flamandes  puis de Louis XI (1 423-1 483) et des princes de Condé. Démantelé sur ordre royal en 1 710 pour servir de carrière de pierres il n’en subsiste que quatre tours sur sept et le fossé à fond plat qui en fait le tour restauré en 2 009 par les soins au foyer culturel de Villaines chargé de la restauration et de l’entretien depuis les années quatre-vingts. De 1 789 à 1 794 Villaines est chef-lieu de canton.

…Son Eglise…

L‘église qui  est dédiée à Saint-Médard comporte un très haut clocher visible de loin. Il est recouvert d’ardoises. L’ église fut achevée au 15e siècle, elle a par la suite été remaniée, le clocher lui, date de l’an 1 840.

…La Montée…

La montée au clocher se fait par la tribune, située au-dessus de l’entrée principale, une porte nous mène è un escalier en colimaçon, qui nous mène sur les voûtes de la partie nef de l’église, la tour se situe au milieu de cette partie, une fois dedans, des escaliers en bois nous mènent jusque sous les cloches.

…Présentation Des Cloches…

La sonnerie de Villaines est assez étrange, pour tout vous dire, je n’ai jamais rien filmé de tel jusqu’à présent! Trois cloches composent le carillon, une assez imposante, qui est aussi la plus intéressante, et deux toutes petites cloches. Parlons de la grosse cloche, elle porte la date de 1 626, elle est donc plus vieille que le clocher en lui-même, nous pensons qu’elle provient tout simplement de l’ancien clocher, elle porte le nom de Marie, cette cloche en Mibémol pèse 1 145 kg. Deux petites cloches, placées au-dessus de la Grand’Cloche, sont aussi a admirer, de jolis décors sont présents, mais pas d’inscriptions particulières, seule la date y est inscrite, ainsi que la griffe du fondeur, ses deux cloches ont été installées au clocher en 1 845, et nous pensons qu’elle sonnait à l’origine, les heures (ou les quarts).

  

…Les Cloches…

…Cloche 1…

Nom: « Marie », Diamètre 124,0 cm, Poids 1 145 kg, Fondue par Jean Faverot, fondeur en Haute-Marne, en 1 626, Chante le Ré#3

 

  

…Cloche 2…

Pas De Nom, Diamètre 56,4 cm, Poids 102 kg, Fondue par Petitfourt, à Arbot, en 1 845, Chante le Mi4 

 

  

…Cloche 3…

Pas De Nom, Diamètre 50, cm, Poids 72 kg, fondue par Petitfourt, à Arbot, En 1 845, Chante le Fa#4

 

  

…La Vidéo…

…Mes Remerciements…

Je tiens à remercier la municipalité de Villaines-En-Duesmois, pour leurs autorisations de monter et de sonner les cloches de l’église.

Remerciements également au Père Naudet, curé de la paroisse, qui m’a également donné son aval pour la sonnerie des cloches et la montée au clocher.

Je remercie très chaleureusement Yannick B, pour toute l’organisation de ce magnifique week-end, sans lui, cette vidéo n’aurait pu se faire.

Enfin, Je remercie Pascaline, correspondante pour le journal « Le Châtillonnais », pour sa présence et sa bonne humeur tout au long de cette jolie petite visite.

Soutenu par le village de Villaines-En-Duesmois

…Sources Textes…

Wikipédia

Publicités