Villers-Sous-Montrond

Eglise Saint-Didier

« Une sonnerie semi-manuelle des plus étranges »

Le Village

Le petit village de Villers-Sous-Montrond (Alias Villers), est situé sur l’axe routier Besançon-Ornans, à peine en retrait de la D67, les habitants sont au nombre de 205 selon le dernier recensement de 2 014. Etant à l’écart de toutes routes départementales importantes, ce village est relativement paisible, c’est un village où il fait bon y vivre.
Le centre bourg est particulièrement pittoresque, et est caractérisé par de vieilles maisons avec leurs pierres apparentes, le tout restauré une petite dizaine d’années en arrière. Le village est essentiellement agricole, comme bon nombre de petits villages Doubsiens. Quelques randonnées y sont possibles, le long des forêts bordant la commune, idéal pour être en communion avec la nature. 

L’église

L‘église de Villers-Sous-Montrond laisse elle aussi, apparaître ses pierres, son clocher culminant à 20/25 mètres surplombe ce petit village, la nef, avec une hauteur sous plafond de 8 mètres, est riche en mobilier, le maître-autel principal est particulièrement décoré. Ajoutez à cela deux autres autels, quelques peintures et autres statues, sans oublier le chemin de croix, et vous obtenez une église comtoise particulièrement riche, les 3 autels sont classés. La première mention de l’église Saint-Didier date de 1 239, celle-ci fut rebâtie en 1 703, et le chœur restauré en 1 789. Les derniers travaux de rénovation d’envergure datent de 1 857.Le clocher est composé de tuiles marron, son aspect lui, est typiquement Comtois, le tout culmine à près de 25 mètres, au bas de ce clocher, le proche, avec son auvent fait de bois, encore une fois, c’est une petite particularité franc-comtoise. Deux horloges Prêtre sont situées juste sous les abats-son, abats-son qui sont au nombre de 4.

Les cloches

A mon arrivée au porche, une corde pend, je pense d’abord à une cloche manuelle, mais tirant sur cette dernière, elle ne bougea pas.. Je ne m’attarde pas, et j’entreprends l’ascension, pour ce faire, nous devons emprunter la porte qui nous mène à la tribune, puis une deuxième, pour arriver dans la tour.. De là , gare au vertige, il nous faudra monter 3 escaliers qui nous mènerons directement aux cloches. Nous y voilà, première chose que je constate, la corde est bien reliée à une cloche, la plus grosse ici, deuxième chose, sortant de ma voiture pour me diriger vers la mairie, le tintement s’est fait, et j’ai de suite remarqué une altération du son… Et en effet, sur cette cloche, une grosse ébréchure s’est visible, je suppose, produite avant l’électrification des cloches, cette cloche est de la fonderie de François-Xavier Roy, de Besançon, le son à la volée est particulier, due justement à son ébréchure… La petite, qui elle, est électrifiée, est un peu plus jeune, elle vient de la fonderie Farnier (Frères), la petite est en profil plutôt léger, alors que la grande, un peu plus renforcé, la puissance se fait sentir sur l’audio. J’ai été vraiment surpris de voir une configuration comme celle-ci, c’est-à-dire, semi-manuel, j’ai vraiment pris du plaisir à sonner à la corde. bref, la présentation des cloches, c’est en dessous:

  

Présentation 

Cloche 1

Nom: « Jeanne-Elisabeth », Diamètre 106,3 cm, Poids 645 kg, Fondue par Roy (François-Xavier), à Besançon, en 1 813, chante le Solb3

 

  

  

Cloche 2

Nom: « Josete-Emilie », Diamètre 90,3 cm, Poids 432 kg, Fondue par Farnier (Frères), à Robécourt (Et Vrecourt), en 1 880, Chante le Lab3

 

  

  

La vidéo sur les cloches

Je tiens à remercier fortement la municipalité de Villers-Sous-Montrond, pour cet accord de de monter au clocher et filmer les cloches avec une sonnerie spéciale.

Je remercie également M. Beurey, 2 ième adjoint au maire, pour son accompagnement , et sa gentillesse.

Soutenu par le village de Villers-Sous-Montrond