Vernierfontaine, Eglise Saint-André

« Huit sœurs dans l’ancien plus haut clocher de Franche-Comté »

Blason_Vernierfontaine.svgPetit village rural de 450 irréductibles « Bola », culminant à une altitude de 750 mètres, Vernierfontaine est à mi-chemin entre Besançon et Pontarlier.

DSCN3309

Des écrits remontant au IXème siècle mentionnent Vernierfontaine comme ayant été
le point de retrouvailles de Charles le Chauve, nouvel empereur d’Occident et petit-fils de Charlemagne, avec son épouse Richilde.
De plus, le village est traversé par la Via Francigena, route de pèlerinage allant de Canterbury jusqu’à Rome.

Vernierfontaine peut également s’enorgueillir de compter, au sein de son patrimoine,
l’un des meilleurs Comtés du département

DSCN3311

Le village avait son église en l’an 933 ce qui est rare pour la région. Est-ce la vétusté ou le fait de la guerre, en tout cas elle fut reconstruite à neuf entre 1696 et 1736. Mais vers 1850, bien des villages jusque là sans église s’en étaient édifié de toute neuves ; Vernierfontaine fut il jaloux ? en tout cas, forte de ses moyens financiers, la commune décida de refaire une nouvelle église, et en changea l’orientation, l’entrée fut placée du côté nord. C’est avec le nouveau clocher que s’est mieux traduite l’ambition démesuré des paroissiens : il fallait avoir le plus haut clocher du diocèse, pour cela il fut monté à 63 mètres, une altitude qui devint gênante par la suite puisqu’en 1911 le clocher était raccourci de 10 mètres

DSCN3314

vernierfontaine1L’église actuelle est érigée en 1868 avec un clocher couvert d’un dôme comtois d’une hauteur de 63 mètres qui en fit le plus haut clocher de Franche Comté. Mais sa hauteur exagérée et la solidité douteuse de sa charpente nécessitèrent une réparation importante en 1911. On en profita pour le rabaisser d’une dizaine de mètres et pour lui donner sa forme actuelle à 4 pans triangulaires.

 

DSCN3286

L’église possède 8 cloches, dont 2 a la volée:

DSCN3297

Cloche 1: Diamètre 122,1 cm, Poids 1 085 kg, Fondue par Bournez à Morteau en 1 825, Chante le Mi3

Une large ébréchure est visible, causée par un coup de marteau (pas de tintement).

DSCN3298DSCN3293

DSCN3299

Vue sur l’ébréchure

Cloche 2: Diamètre 107,6 cm, Poids 730 kg, Fondue par Bournez à Morteau, en 1 825, Chante le Fa3

DSCN3291DSCN3289

Les cloches du carillon:

DSCN3301DSCN3302

Cloche 3: Diamètre 59,2 cm, Poids 125 kg, Fondue par Cornille-Havard (?) en 1 980 (?), chante le Fa5

Cloche 4: Diamètre 45,9 cm, Poids 61 kg, Fondue par Cornille-Havard (?) en 1 980 (?), Chante le Sib5

Cloche 5: Diamètre 42,7 cm, Poids 50 kg, Fondue par Cornille-Havard (?) en 1 980 (?), Chante le Do6

Cloche 6: Diamètre 39,8 cm, Poids 42 kg, Fondue par Cornille-Havard (?) en 1 980 (?), Chante le Ré6

Cloche 7: Diamètre 36,8 cm, Poids 32 kg, Fondue par Cornille-Havard(?) en 1 980 (?), Chante le Mib6

Cloche 8: Diamètre 34cm, Poids 27 kg, Fondue par Cornille-Havard (?) en 1 980 (?), Chante le Fa6

Le reportage sur la sonnerie de toutes les cloches:

Mes vifs remerciements à Mr Ammiotte-Suchet, qui m’a ouvert l’église , et qui m’a si gentiment sonné les cloches, ainsi que le carillon.

Je remercie également la commune de Vernierfontaine qui m’a donné son accord pour cette sonnerie spéciale.

J’ai eu le soutien de la commune de Vernierfontaine.

Publicités