Trépot

…Eglise Saints-Ferréol-et-Ferjeux…

« Une grosse sonnerie pour une petite église »

…Le Village…

Trepot est un petit village Franc-Comtois, situé à l’écart des grands axes de circulation, où il fait bon vivre si on aime la campagne. Ses habitants s’appellent les Trepotins et Trepotines. La population, en constante évolution depuis 10 ans avec une augmentation de 40%, atteint aujourd’hui 508 personnes et 30% de la population a moins de 20 ans. La densité est de 34,2 habitants par km². Son territoire qui s’étend sur 1447 ha abrite 365 ha de forêts, principale ressource financière de la commune. Situé à 551 m d’altituden. Le village est entouré par les communes de FoucheransMamirolleLe GratterisBonnevaux, et L’hopital du groboisTrepot est situé à 12 km d’Ornans et 18 km de Besançon, la plus grande ville à proximité.

…Son Economie, Sa Nature…

Si le taux de chômage y était faible jusqu’en 2008, avec la crise économique celui-ci ne cesse de progresser. Au début du siècle l’activité y était surtout agricole, aujourd’hui il ne reste que 3 exploitations en activité, l’essentiel de la population travaille à OrnansBesançon. Au village on peut pratiquer de nombreux sports : nature, randonnée, VTT, et les spéléos peuvent s’adonner à leur passion dans les deux gouffres du Paradis et de La Chenaux. On peut pratiquer le foot aux 4 monts, la gym, le judo le tennis ou la danse. Un enfant du village Vincent Philippe vient d’être sacré pour la 7e fois Champion du monde d’endurance moto.

…Son Eglise…

La jolie petite église du Trépot, sous le vocable de Saints-Ferréol-et-Ferjeux, est située à l’extrémité ouest du village, en direction de Tarçenay, L’église fut érigée au WVIe siècle et agrandie en  1 830.. Le clocher quant à lui, a été réparé en 1 910, en 1 987, il fut restauré, mais il perdit ses tuiles vernissées. Le clocher s’élève à 20 petits mètres du sol. L’intérieur de l’église n’est pas très décorée, mais possède un style architecturale très atypique pour la région.

…La Montée…

La montée au clocher se fait de la tribune, de la une porte nous fait rentrer dans la tour clocher, de là, ce sont trois séries d’escaliers en bois qui nous amèneront directement sous les cloches de l’église, soit, une ascension de près de 15 mètres.

…Une Belle Horloge Mécanique (H.S.)…

…Présentation Des Cloches…

Trépot possède bien la sonnerie la plus imposante du secteur, certes il n’y a que deux cloches, comme dans la plupart des églises Doubiennes, mais celles-ci sont de taille relativement imposantes! Commençons par parler de la petite , bien qu’elle ne possède pas de nom, sa marraine se nomme Jeanne-Claude, je me suis permis de la nommer ainsi. Jeanne-Claude avoisine les 1 100 kg, avec sa douce voix sur le Mi du troisième octave, elle rythme la vie des villageois tous les jours avec les angélus.. Elle fut fondue en 1 855 par les Bournez de Morteau. La grande, issue de la même ville, mais pas du même fondeur, est un peu plus récente, Humbert de Morteau la livra en 1 858! Nous avons là une très belle pièce, la cloche avoisine les 2 tonnes! Ce qui est énorme au point de vue de la taille du clocher. Répondant du doux nom de Delphine, ce gros bébé chante le Do#3, un possible assez lourd pour la région.

…Mon Ressenti…

Je peux aisément dire que c’est la sonnerie du semestre en matière de surprise! jamais je n’aurais cru que dans cette petite église de campagne, se cachait une telle sonnerie! je suis arrivé au clocher je n’en revenais pas… Mais s’il n’y avait que ça.. Les deux cloches s’allient parfaitement avec de très beaux angles de volés, une sonnerie bien vivante, qui m’a fait très plaisir! La grande est vraiment très jolie! Ce genre de surprise, je ne peux qu’approuver!

…Les Cloches…

…Cloche 1…

Nom: « Delphine », Diamètre 146,6 cm, Poids 1 910 kg, fondue par F. Humbert, à Morteau, en 1 858, Chante le Do#3

…Cloche 2…

Nom: « Jeanne-Claude », Diamètre 121,2 cm, Poids 1 080 kg, Fondue par Bournez (Père & Fils), à Morteau, en 1 855, Chante le Mi3

…La Vidéo…

…Mes Remerciements…

Je tiens à remercier très chaleureusement Mr P. Bruchon, maire de la commune du Trépot, pour son autorisation que de monter, filmer let sonner les cloches spécialement pour ce petit reportage sur le patrimoine caché de son église.

Je remercie également Christine, employée communale, pour l’ouverture, et l’accompagnement jusqu’aux cloches.

…Sources Textes…

Site de la commune du Trépot : https://trepot.fr/

Textes Personnels

Publicités