Saint-Gorgon-Main

Eglise SaintGorgon

« Une découverte Surprenante »

Le village de Saint-Gorgon-Main est situé entre Valdahon et Pontarlier, à deux pas de la nationale 57,  ce village , bien que proche de Dernière,  jouit d’une bonne tranquillité. La commune a su garder son ancien patrimoine, tel que de vieilles fermes comtoises, et d’anciennes bâtisses d’époque. Les amoureux de la nature pourront admirer une vue à couper le souffle sur le Val d’Aubonne, depuis Église. Le village, depuis la nationale,  est adossé à sa petite colline. (voir photo en lien sur le village)

La vallée de la Loue

Non loin de la, visible depuis Le Carrefour pour entrer au village, la vallée de la Loue,  avec sa source non loin (située sur la commune voisine d’Ouhans). De Belles balades ont à faire, sur divers sentiers pédestres, aussi bien pour les débutants ,que pour les habitués. Vous y trouverez également une faune et une flore quasiment sauvage. La rivière de la Loue, enfin, est connue internationalement pour sa qualité de l’eau, qui, jadis, renfermait une grande quantité de poissons.

L’église

La tradition veut que les reliques de saint Gorgon aient passé par Aubonne et Saint-Gorgon en 765, dans leur translation entre Rome et le diocèse de Metz, et qu’une église ait existé de bonne heure sous le vocable de ce saint. L’histoire atteste la présence d’une église dédiée à saint Gorgon au XIe siècle, mais ce lieu de culte est situé in villa Albonna. Cependant, la proximité des deux villages actuels d’Aubonne et de Saint-Gorgon-Main peut laisser penser qu’il s’agit de la même église, citée au XIIe siècle dans les textes du cartulaire de Montbenoît. L’église actuelle a été élevée entre 1782 et 1784 par Claude-Antoine Jeanningros à l’emplacement d’un édifice plus ancien. Un clocher-porche précède une nef unique à trois travées ouvrant sur un chœur à chevet plat voûté d’arêtes. Trois verrières éclairent la nef et le chœur, prolongé par un petit bâtiment abritant la sacristie.

Le clocher

Le clocher de l’église est relativement bas, pas plus de 20 mètres, le style de ce dernier est comme l’ancêtre, Semble t-il, de nos clochers comtois (Dit aussi « impérial »), ce clocher laisse paraître coté pittoresque, notamment avec sa grande horloge.

Les cloches

Pour aller aux Cloches, c’est simple, nous avons, dans un premier temps , un escalier en pierre à gravir, puis, plus haut, la pierre devient du bois, pour enfin finir, par des échelles en bois. Nous y sommes, levons la tête, et admirons ces deux vaillantes dames, veillant au grain sur ses Villageois depuis des siècles.. tout d’abord, commençons par la plus grosse, il s’agit de l’oeuvre du saintier Humbert, Fondeur à Morteau, cette dernière est si grosse , que les murs ont dus être entaillés pour laisser passer la clocher lorsque celle-ci sonne à la volée! Encore une fois, nous voyons que les guéguèrre de village était bien présent, pour savoir qui « a la plus grosse ». (Saint-Gorgon> Aubonne) Puis, la petite est de loin la plus de intéressante, car, hors Cloche d’horloge, serait la  quatrième plus vieille cloche du Doubs! Elle est datée de 1 508 , un défaut de fonte laisserait croire à la date de 1 568, mais il n’en est rien, encore plus Intéressant, elle a toujours son battant d’époque, et sonner encore les angélus du matin, midi et du soir .. C’est une cloche de qualité, c’est indéniable !!!

  

Présentation des Cloches

Cloche 1

Nom: « Marie-Mélanie », Diamètre 126,5 cm, poids 1 120 kg , fondue par F. Humbert, Morteau, en 1 837, Chante le Reb3.

 

  

  

2 Cloche

Non NC,  Diamètre 72,8 cm, poids 215 kg, fondue en 1 508, Fondeur NC, Chante le Do4.

. 

  

  

La Vidéo

Les Remerciements

Je remercie très sincèrement M. Lallemand, qui est la personne qui s’occupe du lieu, pour son bel accueil, et la visite de son clocher, je le remercie pour sa belle humeur.

Enfin, remerciement amplement mérité à la mairie de Saint-Gorgon, pour l’entretien des cloches, et pour sa petite pépite du 16ième, je la remercie également pour l’accès au clocher, pour sonner les cloches spécialement pour ce petit film.

Soutenu par le village de Saint-Gorgon-Main