Roulans

Eglise Saint-Michel

« Trois cloches bien atypiques »

Afficher l'image d'origineRoulans est un gors village, comportant pas moins de 1 100 habitants, le village est situé directement sur l’axe Besançon/Montbéliard, celui-ci à su se développer considérablement, profitant de cet atout. Roulans est l’ancien chef-lieu de son ancien canton, avec la réforme territoriale, il passa de chef, à commune, et est rattaché au nouveau canton de Baume-Les-Dames. L’agglomération s’étend non loin de la vallée du Doubs, vallée qui saura vous charmer, si vous aimez la marche à pieds. Un sentier vous fera découvrir les merveilles naturelles cachées du village, ainsi que de superbes vues, pour finir à la célèbre chapelle d’Aigremont (Dont une nouvelle cloche a été fondue en 2 016, de +- 80 kg).La seigneurie de Roulans, à l’origine Rollens, fut au xiie siècle la possession des seigneurs de La Roche par le mariage de Sybille, dame de Roulans, avec Ponce Ier. Jean de Vienne, l’Amiral de France durant la Guerre de Cent Ans, fut seigneur de Roulans et épousera Jeanne de Neuchatel. Jeanne de Vienne leur fille unique épousera Jean de Ray de la famille de la Roche, descendant des anciens seigneurs de Roulans. Ainsi Roulans entrera dans la maison des seigneurs de Ray.  Roulans , outre le village principal, possède trois hameaux dont celui du Petit Roulans où fut construit un deuxième château dit “de Roulans“. Au XIVème siècle Roulans passa dans la famille des “de Vienne“. Petite anecdote,  cette commune a été l’épicentre du tremblement de terre du 23 février 2004, dont je me souviens très bien! J’ai eu la peur de ma vie!L‘église du village est excentrée vis-à-vis du bourg, elle fut, selon la date inscrite sur la pierre du porche, construite en 1 744, puis rénovée en 1 846. La première chose qui saute aux yeux, c’est son superbe clocher, refait en 1 993, caractérisé par ses couleurs vives, celui-ci est un clocher très atypique qui élève le tout à 18 mètres environ. La nef est modeste, la hauteur sous plafond est de 10 mètres environs, 3 tableaux sont disposés derrière l’Autel, deux statues sont de chaque côté de l’Autel également, et un sympathique petit chemin de croix, et pour finir, il y a 6 piliers qui soutiennent les voûtes de la nef. Cette église est relativement petite au final, compte tenu de la taille du village actuel, mais encore une fois, les villages se développent avec le temps, et cette église était particulièrement importante pour le village que c’était.Il nous faut monter 7 mètres d’escalier, puis une échelle de 5 mètres pour accéder aux trois cloches. Les cloches se situent toutes à 5 mètres sous la charpente du clocher. La plus grosse, qui est aussi la plus intéressante à mon sens, est l’une des toutes dernières cloches de la fonderie Bournez, de Morteau, celle-ci fut fondue en 1 905, je n’ai vraiment pas l’habitude  que le nom de Bournez soit associé à l’année 1 905, elle a un poids de 700 kg environ. La deuxième, très intéressante de par ses décors, fut fondue par la fonderie Goussel, et date de 1 865, nous pouvons admirer la magnifique frise des divers saints, courant le long de la robe de cette dernière, Cette cloche fut offerte par le maire de Roulans de l’époque, enfin, l’inscription le laisse entendre. Enfin, une troisième et dernière cloche demeure en compagnie des deux autres… Pour moi? Mystère, mais mon hypothèse, serait qu’elle fut, il y a un temps, rattachée aux tintements horaires, reliée avec l’ancienne horloge mécanique, mais bien-sûr, c’est mon humble avis. Sur cette cloche, pas grand chose à signaler, elle ne sonne plus, seule deux inscriptions figurent, la griffe Paccard, et la croix du Christ à l’opposé. Enfin, dernier point, à coté de la petite cloche fixe, reste un trou béant, il y avait encore une autre cloche (à mon avis), vouée aux tintements également, mais où est elle? Peut-être dans le clocheton de la mairie? Je n’en sais rien… Ah J’oubliais, le tout est actionné par un boitier « Apollo ».

  


En attendant, voici la présentation des cloches une par une, et en images:

Cloche 1: « Louise », Diamètre 1 06,8 cm, Poids 700 kg, Fondue par Bournez (F-J), en 1 905, à Morteau Chante le Solb3

 

  

  


Cloche 2: Nom inconnu, Diamètre  62,2 cm, Poids 170 kg, Fondue par Goussel (J), en 1 865, à Metz, Chante le Réb4 (400 ième cloche recensée sur le site!)

  

  

  


Cloche 3: Fondue par Paccard, Diamètre 38,1cm, Poids 30 kg, fondue par Paccard, à Annecy-Le-Vieux, Chante le Si4

 

  

Pour l’écouter, c’est ci-dessous 🙂 .


La vidéo sur la sonnerie des deux « grosses » cloches:

Je remercie très chaleureusement M. le maire de Roulans, pour son accord que de sonner et de filmer les cloches de sa commune, je le remercie pour la sonnerie spéciale également.

Merci aussi aux deux personnes qui m’ont si chaleureusement accueilli, ça fait toujours chaud au cœur ce genre de rencontre, elles veulent rester anonyme, d’où la Non mention de leurs noms, choix que je respecte amplement.

Soutenu par le village de Roulans: http://www.roulans.fr/spip/index.php

.