Rougemont, Église de la Nativité-de-Notre-Dame (Crotot)

« Une belle sonnerie perché sur sa colline »

Blason_Rougemont.svgROUGEMONT, chef-lieu d’un canton du nord du département du Doubs, se situe dans la vallée de l’Ognon (rive gauche), entre Baume-les-Dames et Vesoul, à égale distance de Besançon et de Montbéliard (40 km).
Ancien bourg castral, il s’est construit au pied et sur les flancs d’un promontoire, la Citadelle, promontoire qui prolonge la colline de Montaucivey et sur lequel ont été édifiés le château, l’église et le Couvent des Cordeliers. Jusqu’au XVI° siècle, il était entouré de remparts, aujourd’hui, presque entièrement disparus, qui longeaient son paisible ruisseau, le Drigeon.

Depuis, il s’est largement étendu au-delà de cette enceinte, d’abord vers la colline opposée, celle de Rougemontot, puis dans la partie basse, mais il demeure un paisible village essentiellement rural.

La commune de Rougemont est, depuis 1973 constituée du bourg de Rougemont auquel se sont associés les 3 villages voisins de CHAZELOT , MONTFERNEY et MORCHAMPS ;

Depuis 2000, il appartient, avec 24 autres communes du canton, à la Communauté de Communes du Pays de Rougemont dont le logo représente le site de Rougemont avec son promontoire dominé par l’ancien Couvent des Cordeliers et l’église paroissiale.

Son site particulier, sa belle et fière allure que l’on découvre toujours avec le même plaisir, que l’on arrive de Besançon par la RD 486, de la Haute-Saône, par Tressandans ou Bonnal ou de Baume-les-Dames, par Cuse, son passé riche en font l’une des 27 Petites Cités Comtoises de Caractère de Franche-Comté.

Il doit sans doute son nom, Rubeomonte ou Rubimons en latin – ROUGEMONT – à la couleur de sa terre, riche en fer. Les poètes diront, eux, que c’est aussi la couleur des nombreuses vignes qui couvraient autrefois ses coteaux. La première semble plus logique. Ses habitants sont appelés « Rubrimontains »

51542834

Photo prise via Panoramio

L’église du Crotot domine la cité depuis plus de 1000 ans. Construite à proximité du château fort, elle était, à l’origine l’église des seigneurs de Rougemont.et était réservée aux seigneurs, leurs famille, les ministériels du bourg et les gens du château, l’église paroissiale se trouvant, en dehors du bourg, sur la colline de Rougemontot, dans l’ancien cimetière. Le sanctuaire des seigneurs se trouvait où est l’entrée actuelle et l’entrée se faisait par le côté opposé : les seigneurs et les gens du château y avaient directement accès par une poterne construite à l’extrémité nord du fossé.Ce n’est que depuis le milieu du XVIII° siècle, vers 1734, qu’à l’occasion d’importants travaux, l’église fut transformée et que l’entrée est à la place qu’elle occupe aujourd’hui.

Cette église compte donc 2 parties distinctes de forme et d’époque différentes : – une première partie, la plus ancienne, de style ogival, avec un vestibule surmonté d’une coupole qui était, à l’origine, le chevet de l’église, un porche sur lequel est posé le clocher et 2 chapelles latérales dont l’une, (celle de droite, en entrant) a été la chapelle des Chevaliers de St Georges, Les vitraux de l’entrée portent les blasons de Rougemont, de Franche Comté, des Chevaliers de Saint Georges et de la famille de MOUSTIER. Un orgue magnifique de 1550 tuyaux, 44 jeux, 4 claviers et 2 pédaliers a été installé en 1955, pour le centenaire de la Chapelle de Montaucivey.

 

L’église abrite 3 cloches, dont deux sonnant à la volée, je vous les présentes:

DSCN2059

 

Cloche 1: « Odile », Diamètre 171,8 cm, Poids 2 780 kg, Fondue par Bournez à Morteau, en 1 875, Chante le Sib2

DSCN2069

Cloche 2: Nom Nc, Diamètre 96,3 cm, poids 545 kg, Fondeur Nc, Chante le Lab3

DSCN2064DSCN2067

Cloche 3: « Cloche du Tocsin », Diamètre 45,1 cm, Poids 54 kg, Fondue par Gillot en 1 838, chante le Lab4

DSCN2065DSCN2066

Le reportage vidéo sur le plenum:

Je remercie chaleureusement Mr Porotti, l’aimable sacristain de cette église pour l’accès au clocher et la sonnerie des cloches.

Je remercie également la Mairie de Rougemont qui m’a aussi accordé le droit de monter au clocher.

Publicités