Pays De Clerval

…Eglise Saint-André

« Un véritable trésor »

…Le Village…

Blason de ClervalLe pays de Clerval est une commune nouvelle regroupant Clerval et Santoche depuis 2 017? L’agglomération de Clerval est situé dans le département du Doubs à 35 km au sud-ouest de Montbéliard et à 45 km au Nord est de Besançon. Les habitants s’appellent les Clervalois. CLERVAL a été fondé au XIIème siècle, date à laquelle le comte de Bourgogne y édifia un château.Le site était habité depuis l’antiquité et même la préhistoire. Au fil des siècles, un bourg s’est construit autour du château, une ville fortifiée entourée de murailles. La commune de CLERVAL, comme Bourg centre et ancien chef-lieu de canton, est encore  aujourd’hui, dotée des administrations locales liées à ces fonctions (agence postale, gendarmerie, antenne de la DDT…)

…Son Histoire…

Clerval, ville fortifiée des Comtes de Bourgogne, est construite au creux de la vallée au début du deuxième millénaire sur des terres du prieuré de Chaux. Clerval est alors le centre d’une seigneurie possédant vingt villages et passe en 1365, dans le domaine des Montbéliard vassaux du comté de Bourgogne. Son pont sur le Doubs en fait le point de passage obligé entre Besançon et Montbéliard, favorisant le commerce et l’artisanat. La population double entre 1450 et 1600, et deux moulins tournent à Clerval, l’un sur la rivière au pied du château, l’autre sur le ruisseau Monnot, rive droite. La ville subit les assauts destructeurs des Suisses en 1474, puis ceux des Français au cours de la guerre de Dix Ans. Au début du XVIIIe siècle, Clerval outrepasse ses fortifications, qui sont progressivement rasées et réutilisées dans les nouvelles constructions. La rive droite est gagnée à son tour par la ville, avec l’implantation des hauts-fourneaux, de la fonderie, puis du chemin de fer au XIXe siècle. Dans la deuxième partie du XXe siècle, la vocation industrielle de Clerval se confirme, mais l’exiguïté de la vallée limite son expansion démographique et économique.

…Son Eglise…

L‘église de Clerval, sous le vocable de Saint-André, a été bâtie en 1 761, à la suite de l’incendie de l’ancienne église située vers le Doubs. Des bas côtés et le transept ont été ajoutés en 1 864. Eglise d’une hauteur relativement élevée, avec ses 35 mètres, ce joli édifice est propice pour la prise de photos et la réalisation de peinture depuis le pont enjambant le Doubs! La façade de l’église à la particularité d’offrir aux gens, le regard des 3 petites cloches dédiées aux divers tintements. 

…La Montée…

La montée jusqu’aux cloches se fait de la façon suivante: tout d’abord, un long escalier en colimaçon nous fait monter les 15 premiers mètres jusqu’à la tour, une fois dans la tour, un escalier en bois  nous invite a les monter sur 5 mètres. Une fois en haut, nous voilà arrivé dans le beffroi. 

…C’est toujours sympa de découvrir une horloge mécanique!…

…Présentation Des Cloches…

La sonnerie de Clerval est relativement riche, puisque 5 cloches nous sont à observer, en revanche, nous somme ici aussi, en présence d’une « Cloche Fantôme ». 3 des 5 cloches sont fixes, ce sont bien-sûr les 3 plus petites, et parmi ces cloches, un rare et véritable trésor campanaire nous est à voir, puisqu’il n’y a pas une, mais deux cloches historiques! Ces deux cloches sont survécues à la révolution et à l’incendie de l’ancienne église, là où elles étaient très probablement avant leur venue ici-même! Ces deux cloches ont été fondues par I.F Livremont de Pontarlier en 1 721, avec des poids de 39 et 64 kilos, elles donnent les notes du Fa#4 et du Fab4 (le Fa bémol est l’équivalent du Mi , mais je ne peux la noter ainsi puisque la grande est sur Mib). La 3e cloche dédiée aux tintements est l’oeuvre de F-X Roy en 1 811, ce fondeur fondait les cloches à Besançon, avec son diamètre de 65 km et un poids de 142 kg, elle frappe les heures sur un beau Ré4! Passons enfin aux cloches de volée, la plus petite des deux cloches est l’oeuvre du tant connu, Paccard, elle fut livrée en 1 957, la petite particularité de cette cloche, réside dans le fait qu’elle n’a ni parrain, ni marraine à proprement parler, en effet, je cite « J’ai pour parrains tous les papas de Clerval, J’ai comme marraines toutes les mamans de Clerval ». Je trouve ça particulièrement joli à lire! La grosse cloche, plus ancienne de la petite, a été fondue à Besançon par un fondeur peu rescensé sur le site, il s’agit de Joseph Beau. Cette cloche a été fondue avec un profil lourd, profil tant apprécié par les fondeurs bisontins. Une belle faute est à relever, La clocher appartiens à « Clervl » et non pas Clerval.

…Mon Ressenti…

En découvrant que seules deux cloches de volée étaient présentes, j’ai été un peu dubitatif.. Mais l’une des trois petites cloches, la plus petite en l’occurrence , m’a de-suite attiré de par ses petits défauts, et en effet, j’étais très contant de voir que celle-ci était historique, en tournant la tête de l’autre côté, sur l’autre cloche, bim! Elle aussi! Alors là, la surprise était totale, cette magnifique petite découverte m’a redonnée de la motivation! Mais outre ça, je trouve cette sonnerie des deux cloches relativement simple, mais puissante, notamment grâce à la Grand’cloche! C’est donc avec un très bon ressenti que je conclus cette petite présentation des cloches. 

  

…Les Cloches…

…Cloche 1…

Nom: NC (« La Grand’Cloche »), Diamètre 131,4 cm, Poids 1 430 kg, Fondue par J. Beau, à Besançon, en 1 818, Chante le Mib3

 

  

…Cloche 2…

Nom: « Marie-Andrée », Diamètre 95,1 cm, Poids 510 kg, fondue par Paccard, à Annecy-Le-Vieux, En 1 957, Chante le Lab3

 

  

…Cloche 3 (Fixe)…

Nom NC, Diamètre 64,8 cm, Poids 142 kg, Fondue par F-X. Roy, à Besançon, En 1 811, Chante le Ré4

 

  

…Cloche 4 (Fixe)…

Nom NC, Diamètre 49,9 cm, Poids 64 kg, Fondue par I-F. Lièvremont, à Pontarlier, En 1 721, Chante le Fab4

 

  

…Cloche 5 (Fixe)…

Nom NC, Diamètre 43,4 cm, Poids 39 kg, fondue par I-F. Lièvremont, à Pontarlier, En 1 721, Chante le Solb4

 

  

…La Vidéo…

…Mes Remerciements…

Je tiens à remercier Mr G. Garnier, maire de la commune de Pays De Clerval, qui m’a si gentiment autorisé à venir filmer les cloches de sa charmante église, je le remercie pour son accueil.

Je remercie plus particulièrement le 1er adjoint, pour son accueil, l’ouverture du clocher, et sa bonne humeur tout au long de cette visite!

Soutenu par la ville de Pays De Clerval. 

…Sources Textes…

Site de la ville de Clervalhttp://www.clerval.fr/

Site de Clerval.infohttp://www.clerval.info/

Textes Personnels 

Publicités