Passavant

Eglise Saint-Antide

« Roy et Paccard, quand puissance et raffinement s’allient »

Passavant est un charmant petit village du Doubs, situé entre Valdahon, et Baume-Les-Dames, il est traversé par la route principale reliant ces deux villes. Constitué en grande partie par d’imposantes fermes, et de grandes demeures, ce village a su conserver son caractère d’antan, on pourrait presque croire que le temps s’y est arrêté. Les habitants sont au nombre de 240, quelques travaux ont été fait pour améliorer la vie des villageois, comme récemment, la réfection de la rue de l’église, qui part du bas du village, pour arriver à L’église.Le patrimoine de Passavant est bien caché, du château restauré par le Duc de Wurtemberg il ne reste actuellement que le bâtiment de la Cure. 0n peut visiter la Maison Natale de Saint Joseph Marchand, enfant du village, né en 1803, mort en 1835 après avoir subi le supplice des cent plaies, béatifié en 1900, canonisé le 19 juin 1988. Dans sa maison, achetée en 1980 par la commune et que l’on peut visiter se trouve sa chambre natale transformée en chapelle ainsi qu’une grande salle où neuf fresques représentent sa vie. Un beau panorama est observable depuis la statue située devant l’église.Parlons un peu de l’église, le style de celle-ci est typiquement Franc-comtois, particularité, elle possède une façade fait de « Tavaillons Américain », ils ressemblent aux « Français », mais ceux-ci sont plus longs, le clocher comtois lui, culmine à près de 25 mètres du sol, et près de 60 mètres depuis le bas du village! Je suis sûr que la vue là-haut est à couper le souffle, les dimensions de cette église sont plus que correcte, une chaudière à gaz est encore dans la nef. La construction de l’église date  de 1 780 il aura fallu 3 ans pour la bâtir.Les cloches sont perchées à 15 mètres du sol, elles sont deux, de deux fondeurs différents, La grosse qui fut fondue à Besançon, date de 1 809, l’autre, plus petite, et plus jeune, fut  fondue en 1 956, et est issue d’une refonte. Le poids de cette sonnerie avoisine les 1 650 kg. Présentation:

  


Cloche 1: « Marie-Josèphe-Pierrette », Diamètre 120,6 cm, 1 025 kg, Fondue par Roy (F.X.), en 1 809, à Besançon, Chante le Mi3 (Grave)

 

  

  


Cloche 2:  » Marie-Alphonsine-Odile », Diamètre 100,8 cm, Poids 605 kg, Fondue par Paccard, en 1 956, à Annecy-Le-Vieux, Chante le Sol3

 

  

  


La vidéo sur la sonnerie des deux cloches:


Je remercie M. Le maire de la commune de Passavant, pour son accord que de venir filmer les cloches de son église, et de les faire sonner spécialement pour l’enregistrement de cette vidéo.

Je remercie M. Mariaz, qui est la personne qui s’occupe de l’église, pour son accueil, sa disponibilité,  et pour l’ouverture du clocher.

Enfin , je remercie M.Figuet, qui est une personne du village, entretenant régulièrement les cloches de cette église, pour la réparation « Sur le vif » du moteur de la petite cloche, Sans lui, la sonnerie n’aurait pu être parfaite! Merci encore.

Soutenu par le Village de Passavant

Publicités