Montgesoye

Eglise Saint Gengoul 

« Deux belles cloches récentes, sur la Loue »

Blason de MontgesoyeMontgesoye, est un village situé entre Ornans, et Vuillafans, dans la superbe vallée de la Loue, fort d’une population de 450 habitants, Montgesoye est un village où il y fait bon vivre. Ce village est caractérisé par ses anciennes maisons, et de belles fermes comtoises.  La vallée de la Loue est un lieu propice aux promenades, les randonneurs y trouveront leur bonheur, au cœur de paysages somptueux. La loue, la rivière qui passe au village, est internationalement connue, grâce notamment à sa qualité d’eau, les pêcheurs y sont très nombreux, sa source se prend 10 km à l’Est de la commune.L‘origine du château de Montgesoye semble située au début du IXème siècle et les archives de Vuillafans signalent la construction de Châteauvieux, fin du IXème par la puissante Maison de Montgesoye qui exerçait dans tout le vallon ses droits de garde et de justice, mais choisit un lieu plus sûr pour ériger sa forteresse. L’historien Dunod précise que les sires de Montgesoye ont fondé l’Abbaye de Mouthier (Monastérium de Alta Petra) mentionné en 870 dans le partage des états de Lothaire. Au 13è siècle, une partie de la Seigneurie de Montgesoye s’unit avec celle de Durnes (jusqu’en 1789). Mais la suite historique de Montgesoye se trouve à Châteauvieux. En 1365, la dernière héritière épouse Gérard de Montfaucon à Châteauvieux. C’était alors le fief principal de 32 villages, allié aux Princes de Neufchatel et au Duc de Bourgogne, ainsi qu’un site stratégique sur la Route du Sel. L‘église, située au cœur du village, domine ce dernier du haut de sa colline. Etant relativement modeste, dans ses proportions, cette église date de 1 763, l’église primitive elle, datait du 15e siècle, mais tomba en ruine en 1 760, d’où la construction d’une nouvelle église. Elle possède un clocher, tout aussi modeste, puisque le tout s’élève à près de 15 mètres, à noter que son clocher est triangulaire.Avant de monter, arrêtons nous au porche, là où un gros morceau de cloche (30 kg à peu près) s’y trouve, le morceau provient de l’ancienne grand’cloche de l’église (bout du cerveau), elle fut coulée probablement par la fonderie Bournez, de Morteau, mais, sa fonte fut ratée, et pas mal de malfaçons ont été constatées par la suite:Cette église abrite une rare, d’une horloge mécanique, restaurée et en marche!Dans ce clocher, deux cloches y vivent, la petite cloche, de la fonderie Paccard, a été fondue en 1 971, sa grande sœur, qui elle, remplace une autre cloche, date de 2 000, elle est la plus récente cloche du Doubs que j’ai eu la chance de répertorier (jusqu’à ce jour):

  

Cloche 1: « Joseph-Jacqueline », Diamètre 123,3 cm, Poids 1 085 kg, Fondue par Bollée, à Orléans, en 2 000, Chante le Mib3

   

  

  

Cloche 2: « Marie-Noëlle-Jeanne », Diamètre 102,0 cm, Poids 610 kg, Fondue par Paccard, à Annecy-Le-Vieux, en 1 971, Chante le Sol3

  

  

  

La vidéo sur les deux cloches:

#Note, un de mes projecteurs est tombé, je m’en excuse, c’est les aléas :p . 

Je remercie la municipalité de Montgesoye, pour l’accord de monter au clocher, sonner les cloches et les filmer.

Je remercie également M. Huot-Marchand, Adjoint en mairie, pour son agréable accueil, et ses connaissances sur son église, ce fut une belle découverte pour moi.

Soutenu par la commune de Montgesoye

Publicités