Maison-Du-Bois-Lièvremont

…Eglise De L’Assomption...

« L’une des plus belles sonneries du Saugeais »

…Le Village…

Blason de Maisons-du-Bois-LièvremontMaisons du Bois et Lievremont sont deux communes associées depuis 1974 et ont fusionné en 1999. L’une comme l’autre fait partie du pays saugeais et se complète harmonieusement. Le Doubs traverse Maisons du Bois dont les maisons sont réparties de part et d’autres de ses rives, groupées sur les vallons en pente douce. LIEVREMONT est un village rue dont les maisons s’étirent sur un plateau dominant de 50 mètres environ la vallée du Doubs. Comme dans tout le Saugeais, outre un noyau groupé autour de l’église, l’habitat est caractérisé par une dispersion intercalaire en fermes isolées. La commune dont les habitants s’appellent les Saugets, compte actuellement environ 672 personnes, son altitude varie de 790 mètres à 1050 mètres. Sa superficie est de 1579 hectares. Elle est située à 4 KMS de Montbenoit et à 9 Kms de Pontarlier. Les habitants de ce pays saugeais sont actifs, laborieux et accueillants.

…M.D.B…

Maisons-du-Bois fait partie du pays sauget. Le territoire communal, en forme de croissant écorné à l’est, s’étend de part et d’autre du Doubs, dont le lit est à 791 mètres, et qui draine un val fortement dissymétrique, orienté N.E.-S.O. Le flanc S.E. de ce synclinal est vigoureusement redressé et atteint 1.023 mètres. Le flanc N.O. remonte au contraire en pente douce jusqu’à 1.015 mètres au bois des Joumets. Il se présente comme un plan incliné, faiblement déformé par des ondulations molles. C’est sur ce versant, rive gauche du Doubs, que se trouve Maisons-du-Bois, à 803 mètres d’altitude.
Le Doubs est le seul cours d’eau traversant la commune. Des pertes importantes I’affectent dans les dalles de calcaire portlandien. Après I’incendie de I’usine Pernod, qui les a révélées en 1901 et a montré que la Loue en est une résurgence, le professeur Fournier, en collaboration avec Martel et Maréchal, a réalisé en 1910 une expérience de coloration à la fluoresceine. 100 kg de ce produit ont été déversés dans le lit du Doubs, à Maisons-du- Bois, en face des Granges de la Commune. La totalité de cette coloration est ressortie à la source de la Loue prouvant de façon indubitable que les pertes du Doubs alimentent en partie celle-ci.Maisons groupées qui descendent jusqu’au Doubs et dispersion intercalaire avec fermes isolées caractérisent l’habitat.Le village se prolonge au nord par un lotissement dont la réalisation a déterminé en 1974 une fusion avec la localité voisine de Lièvremont

…Lièvremont…

Lièvremont, situé à 820 mètres d’altitude sur la rive gauche du Doubs, est en pays sauget. La majeure partie du territoire communal s’étend sur un plateau ondulé, incliné du N.O. au S.E. et s’abaissant de 1 045 mètres à 900 mètres. On gagne alors le village par un versant raide, découpé par des bancs calcaires en saillie qui dessinent une série de ressauts. Lièvremont offre I’aspect d’un village-rue qui s’étire en longueur sur un replat dominant d’une cinquantaine de mètres la vallée du Doubs. Comme dans tout le Saugeais, outre un noyau groupé autour de l’église, l’habitat est caractériié par une dispersion intercalaire en fermes isolées. Il n’y a aucun cours d’eau sur la commune à l’exception d’une source modeste, la Rosta.

…L’église…

Église de l’Assomption de Lièvremont, qui domine le village, avec son clocher-porche s’incruste à merveille dans ce magnifique paysage, l’église fut élevée en l’an 1 690, elle réunit à l’office les deux villages unifiés. A la fin du XVII° siècle, les habitants de Maisons du bois acceptent de participer pour un tiers aux frais de réparations et d’entretien de l’église. la croix de l’église culmine à près de 30 mètres 

…La Montée…

Elle début par le coté de la tour du clocher, un mince escalier en colimaçon nous est à prendre avant d’arriver dans la tour, de là, de larges escalier en bois nous emmènenent jusque sous les trois cloches de l’église, en tout, c’est une montée de près de 15 mètres qu’il nous aura fallu faire. 

…Présentation Des Cloches….

La sonnerie de M.D.B.L. se compose de trois cloches, toutes issues du même fondeur qu’est bournez, pour cette présentation, je vais débuter de façon décroissant, la grosse, qui m’a d’ailleurs très surprise de par son poids, se nomme Claudine-Alphonsine, et a été refondue en 1872. Sa prédécesseur était une cloche de 1 829, et avait comme nom probable « Margeurite », le nom de sa marraine de l’époque. Cette cloche, comme dis plus haut, est extrêmement lourde, c’est, à ce jour, la cloche avec le profil le plus renforcé que j’ai vu de la part de ce fondeur, elle pèse 1 670 kg, alors qu’un ré3 moyens Bournez en pèse 1 150… La cloche moyenne, répondant au nom de Julie-Félicite, a été fondue quelques années plus tôt que la grande, elle est de 1 869, et pèse 660 kg. Cette cloche a été tournée récemment, en effet, de larges éclats ont été constatés, le battant à également été changé. La cloche a , de ce fait, un son légèrement altéré dû aux nombreux éclats.. Enfin, la petite, de même âge que la moyenne, pèse environ 400 kg, et porte le nom de Florentine-Marie, pas grand-chose à dire sur cette dernière, c’est elle qui sonne les angélus. La sonnerie se compose des notes suivantes: Ré3, Fa#3 et Sol#3.

…Mon Ressenti…

Il est là aussi très bon, nous avons trois cloches dans un clocher qui, ici aussi, est très bien rempli, même si la cloche 2 n’a pas un son des plus jolis, elle s’incorpore très bien à la sonnerie, la grande, qui est sans conteste la plus belle de l’ensemble, est selon moi, l’une des plus belles cloches fondues par Bournez, un son très rond et puissant, due en profil lourd, ça lui a bien réussi. Je suis très content d’avoir pu admirer ces 3 cloches, ce fut une bien belle découverte. 

  

…Les Cloches…

…Cloche 1…

Nom: « Claudine-Alphonsine », Diamètre 136,5 cm, Poids 1 670 kg, Fondue par F-J.Bournez, à Morteau, En 1 872, Chante le Ré3

 

  

…Cloche 2…

Nom: « Julie-Félicite », Diamètre 105,9 cm, Poids  660, Fondue par F-J.Bournez, à Morteau, en 1 869, Chante le Fa#3

 

  

…Cloche 3…

Nom: « Florentine-Marie », Diamètre 89,2 cm, Poids 415 kg, Fondue par F-J.Bournez, à Morteau, en 1 869, Chante le Sol#3

 

  

…La Vidéo…

…Mes Remerciements… 

Je tiens à envoyer mes plus chaleureux remerciements à Mme C.Jacquet, maire de la commune de Maison-Du-Bois-Lièvremont, pour son autorisation de filmer les cloches de sa si belle église, je la remercie également pour la montée et son accompagnement au clocher durant ma visite.

Soutenu par le village de Maison-Du-Bois-Lièvremont

…Sources Textes…

Site de la commune de M.D.B.L. : https://www.maisons-du-bois-lievremont.fr (Le Village, M.D.B., Lièvremont)

Textes personnels (L’église, La Montée, Présentation Des Cloches, Mon Ressenti)

Publicités