Les Fourgs

Eglise De L’Assomption

« Une merveille sur le toit du Doubs »

…Le Village…

Résultat de recherche d'images pour "Blason Les Fourgs"Le très joli village de Les Fourgs, avec ses 1 500 âmes, se situe entre la RN57 et la Suisse, elle est le dernier village avant de franchir la frontière. Village isolée mais très dynamique, Les Fourgs possède une multitude d’attractions. Le village se développe aussi bien démographiquement, qu’industriellement. C’est le rendez-vous incontournable de tout les amoureux de nature, les décors se prêteront parfaitement pour vos peintures, vous randonnées, ou bien en hiver, pour chausser les skis.

…Sa Nature…

Le Belvédère de la Roche Sarrazine vous offrira un magnifique point de vue sur le plateau d’Arlier, le Château de Joux, le Larmont, le Grand Taureau, le Fort Malher et même le point de vue du moine qui surplombe Ornans. Une table d’interprétation et d’orientation saura vous situer les divers sommets visibles. Un coin pique-nique est ç votre disposition. Ce magnifique point de vue est accessible en randonnée pédestre et VTT en été. En hiver, il est également accessible en raquettes et ski de fond en hiver.

Son Eglise

C’est en 1281 que les bourris construisent leur première église, sans autorisation. L’autorisation est enfin donnée en 1412 et l’église édifiée à peu près sur son emplacement actuel est achevée en 1425. Jugée trop petite, elle est détruite au début du XIXème siècle. L’édifice est reconstruit à partir de 1824, puis le clocher, à partir de 1861. Le choix de l’emplacement comme celui de la pierre alimenta une longue polémique entre le conseil municipal des Fourgs et le Cardinal archevêque de Besançon, Monseigneur Césaire MATHIEU qui de retour de sa visite de la paroisse des Fourgs écrit le 28 juillet 1864 : « Le clocher que l’on bâtit maintenant est une folie coûteuse à laquelle je me suis opposé tant que j »ai pu. De plus il est mal construit en mauvaises pierres gélives du pays et fait mauvais effet. On s »en repentira plus tard, d »autant qu »il empêche de déplacer l »église qui est mal située sur cette hauteur où il y a poussée de vent et accumulation de la neige qui y vient en abondance sans que les chemins faits dans la neige puissent tenir un moment. On arrive donc à l’église tout mouillé » Pourtant, personne ne devait se repentir de ces choix jusqu’à ce que se perde le souvenir du jointoiement des pierres au mortier de chaux qui laisse passer l’eau. Plusieurs réparations malencontreuses ces dernières décennies ont été faites avec des joints étanches à l’eau qui sous l’effet du gel/dégel fait émietter la pierre. Si ses bancs de bois sculptés sont classés, l »église ne l »est pas. Cependant sa forme massive de ferme locale, son haut clocher portant un bulbe comtois en tuiles colorées et vernissées surmonté d’une lanterne octogonale, sa position dominant le village lui confèrent une majesté certaine et symbolisent le village à travers son patrimoine emblématique : nulle photo des Fourgs sans son clocher.

…L’Accès Aux Cloches…

La montée au clocher se fait par une petite porte discrète dans le porche, de là, un escalier en colimaçon nous monte jusqu’au-dessous du beffroi, nous nous arrêtons deux minutes pour parler avec le 1er adjoint au maire, le sujet de la discussion est l’horloge mécanique, qui fut rénovée et mise en exposition en mairie, mais quelques pièces manquèrent pour une restauration à 100%. Seule la carcasse de son emplacement témoigne de son ancienne activité. Nus devons encore franchir une dizaine de marches avant de contempler les cloches.

…La Sonnerie…

C‘est l’une des sonneries des plus riches du Doubs, si ce n’est la plus riche en matière de décors! Les cloches 2 et 4 sont toutes les deux les œuvres de J.Robert, célèbre fondeur lorrain aux décors soigneux et riches, elles sont datées de l’an 1 899, petite précision concernant le Ré3 (C.N°2) Elle serait issue d’une refonte, une cloche Lievremont de l’an 1 772!. La cloche 3, la seule cloche comtoise qui est aussi la plus ancienne (1811), chante le Fa3, elle est bien moins décorée que les trois autres sœurs, mais la finesse de ses quelques décors et les quelques erreurs de fontes, lui donne tout son charme. C’est une cloche particulièrement bien réussite lorsque l’on sait que la qualité sonore des cloches de Rognon n’étaient en grande partie, pas top. Pour terminer, le Bourdon. Que dire? C’est d’après l’Abbé Boitteux (connu pour avoir répertorié tous les bourdons et les plus vieilles cloches du Doubs) est la cloche la plus décorée du Doubs, en outre, la plus belle cloche graphiquement parlant! Et il est vrai que la finesse et la richesse des décors présents sur le bourdon sont absolument remarquables.. La qualité sonore quant à elle n’est pas excellente, mais elle n’en reste pas moins très jolie. Nous avons une sonnerie avec le motif du « Salve Regina », un motif que j’affectionne au plus haut point! Personnellement, je classe la sonnerie des Fourgs dans le Top5 des plus jolies sonneries du Doubs! 

  

…Les Cloches…

…Cloche 1…

Nom: « Marie-Augustine-Virginie », Diamètre 168,8 cm, Poids 2 840 kg, Fondue par J.Goussel, en 1 865, à Metz, Chante le Sib2

 

  

…Cloche 2…

Nom: « Claudine-Marie », Diamètre 133,7 cm, Poids 1 450 kg, Fondue par J.Robert, en 1 899, à Nancy, Chante le Ré3

 

  

…Cloche 3…

Nom: « Augustine-Claudine », Diamètre 114,1 cm, Poids 855 kg, Fondue par C.Rognon, en 1 811, à La Grand’Combe (Grand’Combe-Châteleu), Chante le Fa3

 

  

…Cloche 4…

Nom: « Clémentine-Emilie », Diamètre 101,2 cm, Poids 620 kg, Fondue par J.Robert, en 1 899, à Nancy, Chante le Sol3

 

  

…La Vidéo…

…Mes Remerciements…

Je tiens à adresser mes plus vifs remerciements à Mme. Bulle-Lescoffit, maire de la commune, pour l’autorisation de filmer et de sonner les cloches spécialement pour cette vidéo!

Je remercie également M. Belot, 1er adjoint, pour son accompagnement au clocher, et ses dires sur l’histoire du lieu!

Je remercie enfin mes amis Antoine Cu. Et Pascal (Campalsa) pour leurs accompagnements!

Soutenue par le village de Les Fourgs

 

 

Publicités