Les Fontenottes

Eglise Paroissiale Du Rosaire

« Une sonnerie en pleine campagne haut-doubiens »

Ce lieu-dit

Les fontenottes est un petit lieu-dit peuplé par moins de 30 âmes, avant d’appartenir au village de Montlebon, Les Fontenottes faisait parti de l’ancienne commune de Maucerneux-Dessus, comprenant alors les lieux-dit suivant: Derrière-le-Mont, le Rondot, les Fontenottes, les Sarrazins, le Cerneux-Péquignot* (avant restitution en 1 815 à la suisse*). Pour les amoureux de nature, vivre ici est tout simplement quelque chose de merveilleux, personnellement, j’aimerais y vivre.

Le tourisme

Bon nombre de randonneurs sont de passage aux Fontenottes dès les beaux jours, grâce notamment aux nombreux chemins de randonnée qui parcourent les hauteurs du Meix-Musy, dont le point culminant atteint 1 260 mètres, et démarque la frontière Franco-Suisse. L’hiver est tout aussi intéressant, bon, hormis les routes très peu déneigées, l’accès aux pistes du ski n’est pas lointain, 5 petits kilomètres seulement, les amoureux de glisse pourront alors profiter de nombreuses pistes de ski pour se divertir, que ce soit de fond, ou alpin, la station du Meix-Musy a tout ce qu’il vous faut. Le paysage est remarquable, un point de vue au parking de l’église vous laissera admirer les hauteurs de Villers-Le-Lac, Les Fins, et bien plus loin.

L’église

L‘église des Fontenottes est située à 1 000 mètres d’habitude, elle doit son origine dès 1 639, une patrouille de soldats Suédois, condamné par Bernard De Saxe Weimar Pénétra dans une combe étroite et sinueuse, pour y découvrir une ferme habitée par M. J-C Billod (Le Rompre, cette ferme existe encore de nos jours). La maison fut pillée et le père, emmené, attaché à la queue d’un cheval. Les trois fils de retour devinèrent le malheur. Connaissant parfaitement les lieux, ils se proposèrent de couper la route aux Suédois. Ils s’en remirent du succès de leur entreprise au secours de la Vierge Marie, et jurèrent sur une pierre, de lui édifier un oratoire s’ils réussissaient (Pierre du serment). Le père délivré, l’oratoire s’éleva 1 691, par la suite agrandit, il est devenu l’église des Fontenottes. De nos jours, l’église est visitable tout les jours de 8:30 à 19:00, la particularité de cette église, c’est qu’elle est intégralement gérée par une association, que ce soit pour les événements culturels, ou bien pour l’entretien du lieux (ce qui comprend également le financement en grande partie des travaux, comme ressemant, la pose d’un sol chauffé.), je vous la conseille, car le mobilier et les ornements, sont tous magnifique! Je me suis régalé!

Le clocher

Le clocher n’est absolument pas élevée, 20 mètres au sommet de sa pointe, de forme comtois, ce dernier n’est pas décorée, mais est fait de tuiles en zinc. Pas d’horloge, ni autres, juste quelques abats-son, a signaler au bas du clocher, sont entrée marqué par de beaux vitraux.

Les cloches:

L‘accès aux cloches est plutôt compliqué, sans échelle, ce n’est même pas la peine d’y penser, une trappe nous devra être ouverte pour aller au clocher, celle-ci se trouve au dessus de la tribune, une fois ouverte, une deuxième trappe devra être franchie, pour enfin arriver aux cloches. Un clocher étonnamment propre, je peux y voir deux cloches, dont la grosse et assez imposante, c’est encore une petite surprise pour moi, puisque j’estimais que dans ce clocher, une cloche de 500 kg max. y serait! Deux cloches avec une disposition similaire à Roche-Lez-B., c’est-à-dire, petite en haut, grosse en bas, La plus petite nous dévoile une petite partie de son histoire, cette clocher serait le résulta de la refonte d’une autre cloche, placée avant elle, elle daterait de 1 752. La grosse, imposante, chantant le Mibémol3, pèse près de 900 kg, et a un diamètre de 115 cm. Sans les abats-son, je ne sais pas si la volée de celle si aurait été possible en lancé-franc.

Présentation des cloches

Cloche 1

Nom: « Marthe-Françoise-Séraphine », Diamètre 115,3 cm, Poids 850 kg, Fondue par Bournez (F-J), à Morteau, en 1 879, chante le Mib3

 

  

 

Cloche 2

Nom: « Sylvie-Élisa », Diamètre 75,4 cm, Poids 260 kg, Fondue par Bournez (Père & Fils), à Morteau, en 1 853.

 

  

  

La vidéo

Remerciements:

Je remercie chaleureusement la commune de Montlebon, pour l’autorisation de monter à ce clocher, et de filmer les cloches!

Je remercie également la personne qui m’a si chaleureusement accueilli, pour la monter au clocher, avec le prêt de son échelle, je le remercie fortement.

Merci enfin à l’association « Les Amis Des Fontenottes »!

Certains textes viennent du site de Montlebon, et de la pancarte de l’église.

Soutenu par le village de Montlebon