Labergement-Sainte-Marie

Eglise Saint-Théodule 

« Deux cloches, au pays d’Obertino »

Labergement-Sainte-Marie est situé dans le Haut Doubs, à proximité de la frontière suisse, au bord du lac de Remoray. Ce village de moyenne montagne (altitude comprise entre 846 et 1054 m) fait partie du Parc Naturel Régional du Haut Jura .Ses 1200 habitants appelés « les Abergeurs », vivent sur un territoire de 22,1 km2, traversé par le Doubs et bénéficient de la présence de nombreux commerces, artisans, agriculteurs, professionnels de la santé, associations, le tout dans un cadre naturel exceptionnel, ce qui a justifié la création d’une réserve naturelle.En 1243, les moines de Mont-Sainte-Marie demandent l’autorisation de construire une église pour les besoins spirituels des colons-abergeurs. L’église Saint-Théodule est alors édifiée en tant qu’église-mère de la paroisse de Villamont, de 1264 à 1752. Au cours du xve siècle, le bâtiment est démembré et, pendant la Révolution, il est vendu et démoli. Cette chapelle est construite sur les vestiges de l’ancienne église à la demande des municipalités des anciens villages de la seigneurie : Labergement Sainte Marie, Remoray, Les Granges, et Saint-Antoine. Située au lieu-dit Grange-Neuve, au pied du massif forestier de la Grand-Côte, cette chapelle fut construite en 1861, prenant la suite d’une chapelle déjà dédiée à saint Théodule, dite « de Villamont », détruite à la Révolution en même temps que les autres bâtiments de l’abbaye de Mont-Sainte-Marie. De dimensions modestes, elle est constituée d’un clocher-porche, d’une nef, d’un chœur et d’une petite sacristie faisant saillie à l’extérieur de ce dernier.À l’intérieur, trois vitraux célèbrent saint Antoine, l’éducation de la Vierge et, pour celui du chœur, la vie de saint Théodule, et notamment les deux miracles qui lui sont attribués, une multiplication de raisins en Suisse et la délivrance d’un prisonnier. Saint Théodule, patron des vignerons du Valais, est également célébré par une statue et un tableau.Il est intéressent que de découvrir en cette église, une belle horloge mécanique, toujours en marche, qui fut restaurée y a que quelques années.Je vous invite, au détour d’une éventuelle promenade sur les bords du lac de Saint-Point, de faire ce petit crochet, jusqu’à la boutique de la fonderie de cloche Obertino,  située au centre du village , le long de la grande route, c’est l’une des plus ancienne fonderie familial de France encore en activité, fondant des cloches de vaches, de chapelles et des cloches « souvenirs »: (Cliquez sur les photos pour les agrandir)

  L’église de Labergement-Sainte-Marie abrite deux cloches:Cloche 1: « Désirée-Elisabeth », Diamètre 148,1 cm, Poids 1 970 kg, Fondue par Humbert (F.), à Morteau, en 1 854, Chante le Do#3

 

Cloche 2: « Anne », Diamètre 111,9 cm, Poids 720 kg, Fondue par Borle-Borel, à Pontarlier, en 1 826, Chante le Fa3

 

Autres photos:

  

  

  

La vidéo sur cette sonnerie:

Je tiens à remercier comme il se doit, la municipalité de Labergement, pour l’accord que de monter, et de faire sonner les cloches spécialement lors de ma venue. Je remercie en particulier, M. Capellia, l’employer communal, pour l’ouverture du clocher, ainsi que son bel accueil.

Je remercie pour finir, les artisans de la boutique de la fonderie Obertino, qui m’ont autorisé à la réalisation de quelques plans vidéo, et de photo.