Gonsans

Eglise Saint-Maurice

« Une sonnerie riche et variée, dans un riche édifice »

Blason de GonsansGonsans se situe sur le premier plateau du Jura où le village occupe une position centrale entre le  » bas pays  » à l’ouest du département et le  » haut Doubs  » à l ‘est. L’activité agricole demeure importante avec 6 agriculteurs qui disposent d’un  » parcours communal « , une vieille tradition toujours de mise à GONSANS. Tous les corps de métier sont représentés ainsi qu’une entreprise de matériel agricole.

Gonsans, c’est avant tout, la nature et la forêt. Une vaste forêt communale (plus de 300 hectares répartis pour moitié entre feuillus et résineux) outre qu’elle constitue la principale source de revenus pour la commune, elle représente le véritable cadre de vie du village, ce n’est donc pas un hasard si GONSANS a été retenu pour l’implantation de la future  » Maison Départementale de la Nature et de la Chasse « .
Une réalisation qui n’en doutons pas, contribuera à dynamiser et à mieux faire connaître le village.Déjà en grande partie restaurée, l‘église est le joyau du village, ses façades sud et ouest et le clocher couvert de tavaillons en font toute l’originalité. Un éclairage nocturne complète depuis peu sa mise en valeur.L’église actuelle de Gonsans a été bâtie en 1725 et consacrée en 1776 par Monseigneur Jouffroy-Gonsans, évêque de Gap.Le six janvier (1776) en sonnant le coup d’avertissement pour aller à la sainte messe, la cloche sauta et tomba de sa place . (…) et en tombant elle a cassé deux des colonnes dudit bâtiment que l’on sera indispensablement obligé de    refaire ». Pour l’expert, « cette chute a été causée par la violence des personnes en trop grand nombre qui ont voulu sonner trop fort ».L’originalité de l’église provient surtout de sa couverture de tavaillons sur la façade sud et la face ouest du clocher. Les photos ci-dessous nous montrent la restauration de 1996 : Les tavaillons ont été totalement remplacés sur les parties déjà tavaillonnées et la face sud du clocher a elle-aussi été recouverte à cette occasion . En 2003, c’est la boule supportant la croix qui a été remplacée.

A noter, cette horloge mécanique trônant au sain de la mairie, cette horloge, comme vous vous en doutez, provient de l’église, elle fut restaurée en 2011 par les élèves du lycée E.Faure de Morteau. Ce lycée est connu pour être le meilleur lycée d’enseignement horloger.

Photo : L'horloge mécanique de Gonsans, restaurée par les élevé du lycée E.Faure, lycée réputé pour son enseignent horloger, le meilleur de France.

Cette superbe église héberge 3 jolies cloches.Cloche 1: « Jeanne-Marie », Diamètre 138,4 cm, Poids 1 540 kg, Fondue par Bournez (F-J), à Morteau, en 1 881, Chante le Do#3 (bas)

Cloche 2: « Marie-Victorine-Renée-Juliette », Diamètre 110,0 cm, Poids 780 kg, Fondue par Farnier (G), à Robécourt, en 1 937, Chante le Mi3

Cloche 3: « Joséphine-Alphonsine », Diamètre 92,2 cm, Poids 435 kg, Fondue par Bournez (F-J), à Morteau, en 1 881, Chante le Sol3.

Autres photos:

  

  

  

  

  

La vidéo sur la sonnerie des cloches:

J’envoie mes plus vifs remerciements à M. Le maire de Gonsans, Mr Girardet, il m’a autorisé à sonner les cloches spécialement pour ma venue, je le remercie également pour l’autorisation que d’accéder au niveau des cloches.

Je remercie très chaleureusement Mr Delacroix, 1er Adjoin, pour son accès au clocher, et pour la sonnerie spéciale, je le remercie pour son accueil, qui fut des plus chaleureux qui soit, je le remercie encore ses explications vis-à-vis de son église, et de ses richesses cachées! Merci beaucoup!

Mention à « Sonneur Comtois », de la partie

Soutenu par le village de Gonsans