Fournet-Blancheroche

Eglise Notre-Dame-des-Victoires

« Une des plus belles sonneries villageoises du Doubs! »

Le village 

Le joli petit village de Fournet-Blancheroche, compte pas moins de 350 âmes, ce charmant village typiquement Haut-Doubiens, a su garder son cadre agricole, tout en s’agrandissant. De vielles fermes constituent le centre-bourg, alors que quelques lotissements foisonnent à sa périphérie, c’est le cadre de vie rêvé pour toute personne travaillant en Suisse, puisque le village est situé à 5 min de cette dernière.

L’histoire du lieu, et ses alentours

Fournet-Blancheroche est une commune relativement récente, avant sa création, en 1 874, le lieu-dit s’appelait « La Chapelle », du fait justement, qu’une chapelle y était bâtie. Il faut savoir qu’avant, ce lieu-dit appartenait à la commune de Charquemont. Les alentours du village sont idéaux pour tous types de promenades, que ce soit de la marche à pied, avec ses forêt à perte de vue, ou de la randonnée dans les Gorges du Doubs pas loin. En dénichant les bons coins, ce village saura vous combler, vous, amoureux de nature. 

L’église

L‘église du village a son style propre au secteur de Maîche, à savoir, l’aspect extérieur, il dispose de sa nef et son cœur, mais pas de transept. Son clocher est en pointe quant à lui. L’église date du 19e siècle, la mention d’une chapelle est faite, pas de date en revanche sur l’époque de la construction. La nef est superbement décorée, tout comme le cœur, elle est constituée d’imposants piliers en imitation marque, d’une chaire à prêcher, d’un chemin de croix, et divers autres ornements, à voire sur la photo ci-dessous! Sans oublier son orgue, trônant en haut de la tribune.

Le clocher

Le clocher de l’église est, comme dit plus haut, composé d’un clocher type flèche, d’une belle hauteur, le haut de la pointe culmine à près de 35 mètres, de larges abats-son sont disposés juste en dessous  des horloges, qui, je trouve, sont bien mises en avant avec ses petits pignons. Une rosace est à voir, celle-ci est située juste au-dessus du porche.

Les cloches

Pour monter au clocher, il faut accéder à la tribune, une petite porte nous doit être franchie. Puis l’ascension d’un grand escalier de bois nous attend, en haut de celui-ci, nous pouvons admirer une horloge mécanique, qui, hélas, n’est plus en état de marche. Aller, plus qu’une échelle, et les cloches sont justes là! Elles se comptent, à ma grande surprise, au nombre de 4! Deux humbert, et deux Farnier! Donnant un bel accord Ré/Mi/Fa#/la, le tout sur l’octave n°3. Il s’agit, à mon sens, d’une des plus belles sonneries du département, personnellement encore une fois, elle figure dans mon top10! Présentation juste dessous.

  

Présentation des cloches

Cloche 1

Nom: « Victorine-Mélina-Justine », Diamètre 131,2 cm, Poids 1 350 kg, Fondue par Farnier (Ferdinand), à Robécourt, en 1 897, Chante le Ré3

 

  

  

Cloche 2

Nom: « Augustine-Aimée-Thérèse », Diamètre 116,5 cm, Poids 925 kg, Fondue par Farnier (Ferndiand), à Robécourt, en 1 897, Chante le Mi3

 

  

  

Cloche 3

Nom: NC, Diamètre 102,3 cm, Poids 600 kg, Fondue par Humbert (François), à Morteau, en 1 809, Chante le Fa#3

 

  

  

Cloche 4

Nom: NC, Diamètre 83,6 cm, Poids 319 kg, Fondue par Humbert (François), à Morteau, en 1 809, Chante le La3.

 

  

 

La vidéo 

Bande audio

Remerciements

J‘envoie mes plus vifs remerciements à M. Wycart, Maire de ce paisible petit village, pour son bel accueil, sa grande disponibilité ainsi que pour la monter au clocher, et enfin, je le remercie aussi pour l’autorisation de sonner les cloches spécialement!

Petite mention à Pascal, alias Campalsa, pour sa petite virée dans mon petit département 🙂 .

Soutenu par le village de Fournet-Blancheroche

Publicités