Foucherans

…Eglise Saints-Philippe-et-Jacques…

« Quand deux Mortuaciennes se côtoient »

…Le Village…

Foucherans est un joli petit village dont son centre est composé essentiellement de vieilles fermes d’époque. Le village est entouré par Tarcenay, Scey-Maisières, Ornans, Etalans, Le Grateries et enfin, Trépot, dont son agglomération touche celle de Foucherans. La population de Foucherans est en constante augmentation, du fait de la qualité des services que la commune met à disposition de ses habitants. de 409 habitants en 2 006, aujourd’hui, elle s’établit à 470 âmes. Le village fusionnera le 1er janvier 2 019 avec Tarcenay, pour former la C.N. de Tarcenay-Foucherans.

…Son Histoire…

A la Révolution, les Foucheranais se montrèrent rétifs aux mesures anti-religieuses. En novembre 1791, le District d’Ornans annula les élections municipales, car on avait élu les plus fameux contre-révolutionnaires. A tel point qu’il fallut réorganiser trois fois les élections. Les Foucheranais persistèrent et le District finit par pourvoir lui-même à l’administration de la commune. En 1792, les prêtres réfractaires vinrent ouvertement célébrer la messe. En 1795, autour de la chapelle Saint Maximin, des milliers de personnes se retrouvent pour écouter les prêtres réfractaires et jurer haine à la République. Il fallut attendre le Concordat pour que les contre-révolutionnaires apaisent leur courroux. Le 27 janvier 1833, un important incendie détruit 10 maisons. L’année suivante, le 9 août 1834, la foudre s’abat sur le village : 15 maisons furent brûlées.

…Son Eglise…

Une église aurait existé à Foucherans dès le XIIIème siècle, mais ce n’est qu’en 1733 qu’un curé fut nommé. Le clocher fut reconstruit en 1724 et au XIXème siècle, jugée trop petite, l’église fut reconstruite par l’architecte E. Vieille ; on ne garda que le clocher. L’église est sous le vocable de Saint-Philippe et Saint-Jacques, Construit vers 1692, l’édifice actuel a la particularité de posséder deux énormes vitraux en forme de rosace et un chemin de croix exceptionnel fait de tableaux peints. Il est aussi un des rares à posséder des colonnes monoblocs. Il renferme aussi les reliques de Saint-Maximin. Le clocher érigé en 1724 a été conservé. Il a la particularité de ne pas être surmonté d’une croix, depuis que celle-ci fût démontée au début des années 2000, pour des raisons de sécurité. Le choeur est refait en 1866 et les trois autels en 1868. Fin 2013, une restauration complète de la toiture est effectuée. L’église Saint-Philippe et Saint-Jacques fait partie de l’unité pastorale de Quatres-Monts Epeugney et du diocèse de Besançon.

…La Montée…

La montée débute de la façon suivante, un escalier en colimaçon nous amène jusqu’aux escaliers en bois, nous devons ensuite les franchir, afin d’arriver à notre but, C’est-à-dire, les cloches.

…Présentation Des Cloches…

La sonnerie de Foucherans se compose là aussi, de deux cloches, c’est le cas dans près de 80% des sonneries du Doubs selon mon estimation, la sonnerie est, ici, bien moins imposante que celle du village voisin du Trépot, mais elle mérite de s’y attarder un peu. Parlons de la Grand’Cloche pour commencer cette présentation, Elle nous vient d’une des fonderies de Morteau, celle d’Humbert. Cette cloche répond au nom de Irène. Irène est née en 1 862, avec comme chant, le Ré3. Cette belle cloche, avec son battant d’époque, pèse un joli poids de 1 245 kg. La petite provient également d’une des fonderies Mortuaciennes, mais cette fois-ci, c’est François-Joseph et Généreux-Constant qui la fonda en 1 826, elle mesure pas moins de 100 cm, et pèse près de 600 kg, elle se nomme Claude-Bonaventure et chante un très joli Sol3. Il est intéressant de noter que les équipements des supports des cloches ont été refaits il y a à peu près 1 an! Le battant de la petite cloche a également été changé.

…Mon Ressenti…

Je trouve cette sonnerie relativement jolie, j’avais un peu peur lorsque j’ai lancé la petite cloche, le moteur est très lent au démarrage, et je pensais sur le coup, que la cloche allait avoir les loupés, mais il n’en fut rien, et je dois dire que cette petite cloche, est bien la plus belle de la sonnerie! La grande, en revanche, avec sa voix plus puissante, vient bien reprendre le dessus dans la sonnerie. C’est une très belle sonnerie que j’ai eu la joie et la chance de filmer, je ne regrette pas ma venue, comme je le dis tout le temps, je suis l’un des privilégiés, car très peu de gens ont la chance d’admirer les cloches cachées.

…Les Cloches…

…Cloche 1…

Nom: « Irène », Diamètre 128,8 cm, Poids 1 245 kg, Fondue par F. Humbert, à Morteau, En 1 862, Chante le Ré3

…Cloche 2…

Nom: « Claude-Bonaventure », Diamètre 101,0 cm, Poids 585 kg, Fondue par F-J & G-C Bournez, à Morteau, en 1 826, Chante le Sol3

…La Vidéo…

…Mes Remerciements…

Je tiens à remercier la municipalité de Foucherans, ainsi que le Maire, Mr J. Moniotte, pour l’autorisation de monter et de filmer les cloches, je les remercie également pour la volée de cloches spéciale pour le bon déroulement de cette vidéo.

Je remercie plus particulièrement Mr J-P. Masson, 1 er adjoint au maire, pour son bel accueil, son accompagnement au clocher, et de m’avoir accordé de son temps libre. Encore merci.

Avec le soutien de la commune de Foucherans 

…Sources Textes…

Site de la commune de Foucherans: http://www.foucherans25.fr/

Textes Personnels

Publicités