Epeugney

...Eglise Saint-Etienne...

« Deux comtoises remarquables! »

…Le Village…

La commune d’Epeugney est située dans le département du Doubs, entre Besançon et Ornans. Village peuplé de 600 âmes, ce dernier a vu son nombre d’habitants augmenter de façon régulière ces dernières années, notamment grâce à sa situation géographique. Le village a su se développer tout en gardant ses  grandes bâtisses du centre village.

…Sa Nature…

Son environnement est très favorable a diverses activités (forêt, proximité de la Loue, accès facile aux pistes de ski de fond). Le village vit également avec ses animations culturelles et sportives telles que des courses pédestres, vtt, exposition «Art et Nature», marché de Noël. Enfin, la commune est relativement bien loti au niveau des services à la population (bibliothèque municipale, service médical de qualité.)

…Son Eglise…

L‘église actuelle a été bâtie en 1 721, sous le vocable de Saint-Etienne. Elle est située en plein cœur du vieux-village. Son clocher, impressionnant, s’élève à près de 40 mètres, avec à son sommet, un magnifique point de vue sur tout le village. Outre son clocher relativement imposant, la nef elle, est assez petite, mais richement décorée. nous avons la présente d’un beau maître-autel accompagnée de ses autels latéraux, qui sont dans le même style.

…La Montée…

La montée se fait par l’extérieur, un escalier en colimaçon nous fait arriver au-dessus du porche, à 5 bons mètres du sol, de là, ce ne sont pas moins de 3 séries d’escaliers en bois assez scabreux qui nous seront à prendre, une fois ces escaliers passés, nous arrivons tout simplement au niveau des deux belles cloches.

…Présentation Des Cloches…

Les cloches sont au nombre de deux, comme dans la plupart des villages franc-comtois, ici, nous avons l’une des rares cloches pré-révolutionnaires, et sans surprise, il s’agit de la petite. Elle est l’oeuvre du fondeur Bourguignon, ce fondeur était établi à Besançon, cette belle petite cloche a reçu, il y a une dizaine d’années, un nouveau battant, et dernièrement, un moteur neuf. J’allaiq oublier de vous dire sa date de fonte, 1 775! Quant à sa grande sœur, elle nous vient de Morteau, en effet, c’est Emile Bournez qui la livra. Répondant au nom de Jeanne-Françoise, elle  prit vie en 1 864. Cette cloche est beaucoup plus lourde que sa petite sœur, puisqu’elle pèse le double de son poids, 1 215 kg, contre 600 pour la petite.

…Mon Ressenti…

Franchement, bien qu’il n’y ait que de cloche, je trouve cette sonnerie absolument remarquable, les deux cloches sont de très bonnes facture, la petite a un son très pur. quant à la grande,  elle a un son beaucoup plus profond, c’est là que tout le charme opère, ces deux s’associent vraiment parfaitement! Je peux regretter deux choses, le battant un peu, voire beaucoup trop petit de la grande, et l’angle de volée un chouïa bas pour la petite, même si elle sonne correctement, je trouve ses frappes un peu molles…

  

…Les Cloches…

…Cloche 1…

Nom: « Jeanne-Maire », Diamètre 127,8 cm, Poids 1 215kg, Fondue par E. Bournez, à Morteau, En 1 864, chante le Ré3

 

  

…Cloche 2…

Nom: « Françoise », Diamètre 101,5 cm, Poids 600 kg, Fondue par Bourguignon, à Besançon, En 1 775, Chante le Sol3

 

  

…La Vidéo…

…Mes Remerciements…

Je tiens à remercier Mr G. Mougin, Maire de la commune d’Epeugney, pour son autorisation que de monter au clocher et de filmer les cloches, je le remercie également pour la volée spéciale des cloches.

…Source Textes…

Textes Personnels 

Publicités