Dommartin

Eglise Saint-Martin

« Quatre cloches digne d’une grande sonnerie »

Le village de Dommartin est situé à quelques kilomètres seulement de Pontarlier, capitale du Haut-Doubs. Fort de ses quelques 650 habitants, ce village a su garder son charme agricole. Bon nombre de balades sont à faire, à commencer par le centre bourg, nombreuses sont les vieilles fermes comtoises conservées. 

L’histoire du village

Situé sur les rives du Drugeon, au cœur de vallons boisés, Dommartin est un charmant village du Doubs qui fut jadis l’ancien chef-lieu d’une petite seigneurie. L’origine la plus simple du mot Dommartin est domus Martini (maison de Martin) ou Dominus Martinus (Seigneur Martin). Mais ce Martin, quel est-il ? Il semble qu’on peut affirmer que Dommartin, comme beaucoup de paroisses, a pris le nom de son patron, qui en effet était l’évêque de Tours. On peut d’ailleurs admirer l’église Saint Martin, de style gothique flamboyant, qui conserve un chœur flanqué de deux chapelles.

L’église

Eglise sous le vocable de Saint Martin date du XVIIème siècles. La nef à été restaurée au XVIIIème Siècles. Reconstruite au XIXème, son chœur est de style gothique. Elle renferme 2 statues polychromes du XVIème siècles.

Le clocher

Celui-ci s’élève à près de 30 mètres, de style typiquement franc-comtois, il est teint de tuiles marron, ce beau clocher est visible depuis la chapelle de L’Espérance, à Pontarlier.

Les cloches

Pour accéder aux cloches, une porte est à prendre au bas du clocher, sous le porche. Un escalier en pierre assez usé nous invite à monter, plus haut, un palier nous permet d’admirer la belle charpente de la nef, avec ses voûtes également, puis un dernier escalier, en bois cette fois-ci nous est à franchir avant d’arriver aux cloches! Trois cloches? Non 4! C’est une belle surprise, malgré le fait que la plus petite ne sonne jamais, puisque cette dernière n’est tout simplement pas reliée à un quelconque système de volée (corde, éléctrique..), deux des quatre cloches proviennent de Savoie, vous l’aurez deviné, c’est du Paccard! Bien que j’ai eu un léger doute sur la grosse, croyant qu’il s’agissait d’une oeuvre de Bollée, mais c’est bien du Paccard! (Pas de signature, mais le style de calligraphie, et les décors sont identiques qu’à Fuans), elle fut refondue et agrandie une fois, surement par Borle en  1 829, mais se fêla.. Elle est de nouveau refondue en 1 965. La petite Paccard, est une cloche en Sol3, elle est la plus petite de l’ensemble sonore utilisé, bien que son battant est dormant, le son qu’elle dégage est doux et puissant. L’intermédiaire, d’un poids de 1 100 kg, provient d’une fonderie locale, puisqu’elle fut fondue par Borle de Pontarlier. La petite dernière, mentionnée plus haut, est une cloche de Morteau, Humbert l’a fondu.

  

Présentation des cloches

Cloche 1

Nom: « Marie-Paule-Martine », Diamètre 147,7 cm, Poids 1 955 kg, Fondue par Paccard, en 1 965, à Annecy-Le-Vieux, Chante le Do3

 

  

  

Cloche 2

Nom: « Antoinette-Marie », Diamètre 118,8 cm, Poids 925 kg, Fondue par Borles (& fils), en 1 829, à Pontarlier, Chante le Mib3

 

  

  

Cloche 3

Nom: « Emilie-Joséphine », Diamètre 99,8 cm, Poids 580 kg, Fondue par Paccard, en 1 896, à Annecy-Le-Vieux, Chante le Sol3

 

  

  

Cloche 4

Nom N.C., Diamètre 65,9 cm, Poids 165 kg, Fondue par Humbert (François) en 1 863, Chante le Ré4

 

  

  

Bande audio de la petite cloche

La vidéo

Remerciements

Je tiens à remercier comme il se doit, M. Favre, pour son si bel accueil, et pour l’accompagnement au clocher, je le remercie enfin pour sa grande gentillesse.

Je remercie la mairie de Dommartin, pour l’autorisation que de monter au clocher, et de sonner les cloches spécialement pour cette petite vidéo.

Soutenue par le village de Dommartin