Consolation-Maisonnettes

Eglise Notre-Dame-De-Consolation 

« 3 cloches dans un décor somptueux « 

Afficher l'image d'origineConsolation-Maisonnette est une petite commune du Doubs comportant 30 habitants, bien que cette commune soit petite au point de vue population, elle n’en reste pas moins visitée, puisque le monastère de 1 660 est toujours présent, Le monastère ne fais pas le tout, puisqu’au niveau tourisme, « Consolation » est situé dans un cirque, qui porte son nom, plusieurs sentiers de randonnée y sont présents, ils vous feront découvrir les merveilles naturelles qu’abrite les différentes vallées.Les grottes de la vallée du Dessoubre sont occupées aux âges de bronze et du fer. Au XIVème siècle, le démembrement des terres donne naissance à la seigneurie de Châtelneuf-en-Vennes, un château est construit à proximité de la source du Dessoubre. En 1383, Henri de Villersexel, seigneur de Châtelneuf, accorde des franchises aux paysans-soldats qui sont chargés de garder et d’entretenir le château et il les autorise à maisonnetter. Cette charte marque la création du hameau. Lors de la guerre de dix ans, le gardien du château se rendit aux Suédois, ceux-ci le clouèrent par les oreilles à la porte du château auquel ils mirent le feu. Construit à peine trois siècles plus tôt par Henri de Villersexel, ses ruines se trouvent près de l’Oratoire Sainte Catherine. Au XVème siècle, une chapelle est édifiée au bord de la rivière. Détruite lors de l’invasion suisse de 1475, elle est rebâtie au XVIème siècle sous le vocable de Notre-dame-de-Consolation. En 1670, un couvent de minimes est fondé. La chapelle subit d’importants travaux et devient une église. Le monastère, devint petit Séminaire jusqu’en 1978 et il est actuellement Centre Spirituel abritant une Fondation à buts spirituel, culturel et touristique. Source : Le patrimoine des communes du Doubs

  

Cette charmante église, qui ressemble plus à une chapelle, héberge 3 cloches, dont une à la volée:Cloche 1: « Marie-Françoise », Diamètre 100 cm environ, Poids 600 kg, Fondue par Bournez (Père et Fils), à Morteau, en 1 833, Chante le Fa#3

Cloche 2: Fondue par Beau, fondeur à Pontarlier.

Cloche 3: Fondue par Roy, Fondeur à Besançon, en 1 842.

Autres photos:

  

  

  

 

La vidéo sur la sonnerie de la grande cloche:

Je remercie vivement M. Alain, président de l’association des « Artisans De Paix », association qui gère l’ensemble du domaine du Val De Consolation, je le remercie pour l’accès au niveau des cloches, pour la sonnerie de l’angélus de 19h.

Je remercie également M. Le maire, qui m’a donné son accord quelques mois avant ma venue en ce clocher.

Soutenu par le village de Consolation-Maisonnettes, et par l’association des Artisans De Paix.