Charmoille

Eglise Saint-Ursin

« Une sonnerie étonnamment variée »

Le village

Blason de CharmoilleLe petit village de Charmoille, est un village paisible, à l’écart de toutes routes départementales importantes. Ce dernier est situé près de Belleherbe, et est peuplé de 330 habitants. Le village est essentiellement agricole, de nombreuses fermes comtoises composent le village, c’est ce qui fait son charme. La verdure est bien présente, et nombreuse sont les forêts qui bordent le village. 

Découvrir Charmoille, et ses alentours

À Charmoille, comme partout ailleurs, vous pourrez vous balader tranquillement au grès des chemins balisés le long des bois, un exemple, le site pittoresque du «Creux de la Haute Roche» dominant le Dessoubre, la Chapelle de Derrière le Mont, les fontaines qui jalonnent les sentiers pédestres. À la mairie, trône fièrement dans le hall d’accueil, la magnifique horloge mécanique de l’église, qui après restauration, viendra donc ici. Non loin de Charmoille, vous pouvez remonter la vallée du Dessoubre, pour arriver au célèbre cirque de Consolation. 

L’église

L‘église de Charmoille est petite, bien que ce qui se cache dans son clocher soit démesuré, enfin bref, c’est pour plus tard. L’extérieur est typiquement Franc-Comtois, alors que l’intérieur bien différent, l’église fut achevée en 1 806, et restaurée plusieurs fois, dont la dernière en date, qui est de 1 955. Dans la nef, il y a un plafond « Plat », et des décors soignés. D’après les sources, les moines de Vaucluse auraient offert à cette église, un retable du 17e siècle de toute beauté. Pas mal de mobiliers sont encore en place, un beau chemin de croix et une chaire à prêcher, pour finir,  y a aussi quelques peintures.

Le clocher

Le clocher est aussi de style Comtois, celui-ci est percé par ses horloges, qui au final, rend le tout très agréable à observer, nous pouvons voir également l’emplacement des anciennes horloges, à mi-hauteur de la tour. Ajoutez à la cela, un joli petit auvent et des abats-son, et vous obtenez une église splendide. 

Les cloches

Pour accéder au niveau des cloches, il nous faudra monter 15 petits mètres, une première porte nous mènera à la tribune, pour ensuite, en prendre une deuxième. Nous sommes dans la tour, empruntons un petit escalier en bois qui nous emmènes au premier palier, là où se trouve la coquille de l’horloge mécanique, le système d’angélus lui, est toujours en place. Deux autres escaliers raides nous mènent directement aux cloches. Que dire? Déjà, une ENORME surprise que de voir 3 cloches, de plus, elles sont relativement imposantes, et étonnamment variées. La plus petite est une Farnier, elle provient surement d’une refonte de cloche, puisque dans les archives, une cloche de 1 765 avec sensiblement le même diamètre était en place, elle avait été fondue par la fonderie Cupillard de Morteau. La deuxième, et qui est la mieux décorée, nous vient de la fonderie J.Robert, de Nancy, admirez ses décors absolument somptueux! Et pour finir, la grosse, une cloche de 136 cm, avec un battant rasant les murs à pleine volée à moins de 5 cm, c’est tout simplement fou.. ! Cette cloche nous vient de Morteau, par les Bournez. Les cloches sont lancées par un système Apollo

  

Présentation

Cloche 1

Nom: « Marie-Joseph », Diamètre 135,7 cm, Poids 1 525 kg, Fondue par Bournez (Père Et Fils), à Morteau, en 1 857, Chante le Ré3 (Grave)

 

  

  

Cloche 2

Nom: « Marie-Marguerite De Sacré Cœur De Jésus, Diamètre 107,7 cm, Poids 730 kg, Fondue par Robert (Jules), à Nancy, en 1 902, Chante le Fa#3

 

  

  

Cloche 3

Nom « Marie-Anne », Diamètre 90,3 cm, Poids 435 kg, Fondue par Farnier (Georges), à Robécourt, en 1 931, Chante le La3 (Grave)

 

  

 

La vidéo

Je remercie très chaleureusement la mairie de la commune, pour l’autorisatiob de sonner les cloches, et de les filmer, je les remercie également pour la sonnerie spéciale.

Merci à Mme et M. Chopard, personnes s’occupant du lieu, pour le prêt de la clef, et de leur confiance.

Soutenu par le village de Charmoille: http://charmoille.fr/

 

 

 

Publicités