Bouverans

Eglise De L’Assomption

« Un élégant duo »

…Le Village…

Résultat de recherche d'images pour "blason Doubs"Bouevrans, jolie commune située non loin du Jura et du Lac de Saint-Point, jouit d’une tranquillité recherchée par bon nombre de nouveaux arrivants et de vacanciers. 360 habitants vivent ici. Les communes voisines sont La Rivière-Drugeon, Frasne, Bonnevaux, Dompierre, La Planée, et Vaux-Et-Chantegrue. Le village est traversé par la D47, allant de La Rivière-Drugeon à Bonnevaux. 

…L’économie Locale…

Jusqu’au début du XXe siècle, le village vit en autosuffisance. Chaque exploitation agricole produit de quoi se nourrir et alimenter ses animaux. On cultive blé, orge, avoine, seigle, lin méteil, houblon, pois, lentilles, absinthe et on élève 2 ou 3 vaches. Le lait produit est livré au chalet pour être transformé en fromages. Les tourbières constituaient à cette époque des ressources importantes. En 1924 la nouvelle coopérative traite 452 210 kg produits par 50 producteurs.
En 2015, 11 familles seulement vivent de l’agriculture et produisent plus de 2 millions de litres de lait.

…Son Eglise…

L’église actuelle résulte de plusieurs périodes de construction du XVIe au XVIIIe siècle, située dans un cadre idyllique pour prendre de superbes photos, les passionnées d’architecture et de photo apprécieront cette église. Le style de l’église est très différent des églises aux alentours, ici, pas de dôme comtois, mais un clocher triangulaire de quelque 10 mètres, qui élève le tout à 25 mètres environs. L’intérieur est relativement sobre, avec ces pierres apparentes, sa chair en bois et son autel en marbre… 

…L’Accès Aux Cloches…

Pour aller aux cloches, des escaliers en pierre nous seront à monter sur 5 petits mètres, puis les escaliers en bois nous acheminent jusque sous les cloches, à près de 15 mètres.

La Sonnerie 

De là, une belle vue nous est offerte sur la disposition assez originale des cloches puisque les deux cloches sont l’une au-dessus de l’autre, avant de parler des cloches, parlons un peu d’histoire.. En l’an 1 727, la commune de Bouverans avait une cloche dans son clocher, puis en 1 762, elle fut rejointe par une autre cloche, les deux cloches à cette époque pèsent 450 et 300 kg, la disposition de ces dernières était sans doute côte à côte. C’est en l’an 1 811 d’après les archives, qu’une cloche de 600 kg fut refondue, pour prendre place dans le nouveau clocher comtois de l’époque, mais dès 1 837, soit 16 ans après sa fonte, la cloche se fêla, elle sera refondue une nouvelle fois, en y ajoutant du poids, chose étrange, les archives indiquent un poids de 750 kg, mais selon mes relevés, le poids calculé est à plus de 1 100 kg, j’ai effectué le même type de calcul et de relevés avec la grosse cloche, et par rapport aux archives, seule une différence de 8 kg est à noter…  La grande cloche, l’oeuvre de Paccard, a été fondue en l’an 1 880, répondant au doux nom de « Césaire-Odile », la voix qu’elle émet est le Do#3. C’est à la suite de cette arrivée (si je ne dit pas de bêtises), que le la tour fut élevée d’avantage, pour permettre la mise sur deux niveaux des cloches, car la grosse prend toute la place… Notons que la petite cloche possède une particularité, en effet, elle ne possède plus qu’une seule anse… Pourtant, d’après les archives, aucun incident n’a été à déplorer.. 

  

…Les Cloches…

…Cloche 1…

Nom: « Césaire-Odile », Diamètre 142,7 cm, Poids 1 810 kg, Fondue par Paccard, à Annecy-Le-Vieux, en 1 880, Chante le Do#3

 

  

…Cloche 2…

Nom: « Marie-Victorine », Diamètre 124,9 cm, Poids 1 185 kg, Fondue par G-C & P-A Bournez, à Morteau, en 1 837, chante le Mi3

 

  

…La Vidéo…

…Mes Remerciements…

Je tiens à remercier la commune de Bouverans pour l’autorisation que de monter au clocher et de sonner les cloches spécialement pour cette vidéo.

Je remercie en particulier M. Defrasne, qui est la personne qui s’occupe du lieu, pour l’ouverture du clocher et son accompagnement tout en long de ce petit reportage!

Mention à mes camarades Antoine C., Aurelien S. et Louis M. pour l’accompagnement, je remercie plus fortement Antoine pour l’organisation de cette sonnerie.

Publicités