Athose, Eglise De L’Assomption

« La deuxième plus ancienne dame du Doubs, au cœur d’une sonnerie variée »

Athose, commune très rurale, se situe sur le plateau du Valdahon, à proximité de Nods, et domine la Vallée de la Loue. son territoire se partage, d’une part, entre des pâturages destinés à l’élevage de vaches laitières de race Montbéliarde, en vue de la production du fromage de comté, et, d’autre part, entre une importante forêt de sapins et d’épicéas, source de revenus pour les finances de la commune, depuis peu, Athose ainsi que cinq autres villages ont fusionnés, pour former la commune nouvelle des Premier Sapins.

DSCN3253

Notre Dame d’Athose, paroisse de ce nom.

« ²Une madone très ancienne,  de forme rustique, et qu’on fait remonter jusqu’au XIIe siècle, était, d’après la tradition, placée dans une grotte voisine du village, où les habitants allaient la visiter ainsi que la fontaine de la Vierge, qui coule près de là.

Elle fut portée dans la vieille chapelle d’Athose, dont la consécration est marquée à l’an 1301.DSCN3275

Cette chapelle fut dès lors un but de pèlerinage. Pendant les orages, on portait l’antique statue sur le seuil de l’église pour conjurer la tempête.

Depuis ce temps, une nouvelle église a été bâtie à Athose, et la vieille madone, respectée pendant la Révolution, continue à y être vénérée des fidèles.

Depuis 1874, le pèlerinage à Notre Dame d’Athose se célèbre solennellement le lundi après la Nativité de la sainte Vierge ». (NB : 8 septembre)

Chanoine SUCHET « Notre Dame de Besançon et du département du Doubs Chroniques et légendes« . 1892 (in Galllica). J.M Suchet 1819-1904.

DSCN3276

Le pèlerinage victime de la Révolution

Légende: Trouvée à la Baume des Marmottes (Chasnans), la statue de la Vierge aurait été portée à l’église de Nods où elle ne serait pas plu et serait revenue d’elle-même à La Baume… Apportée à l’église d’Athose, elle s’y  plut.

Elle sera cachée à la Baume durant la Révolution. (fêtée le lundi après le 8 septembre). La petite cloche de 1453 sonnait durant la procession du pèlerinage et… pendant les orages.

Reprise du pèlerinage en septembre 1874 grâce au curé Alfred Munnier (41 curés présents) chaque lundi suivant la fête de la Nativité de la Vierge le 8 septembre.

La statue de la Vierge daterait de 1301 selon la Semaine religieuse du 10 septembre 1910 (cette date de 1301 figure sur la clé de voûte fixée dans le mur extérieur, côté est).

L’église d’Athose abrite 3 belles cloches, dont une particulièrement intéressante:

Instantané 1 (21-02-2016 20-54)

Cloche 1: « Charlotte-Joséphine », Diamètre 109,7cm, Poids 730 kg, Fondue par C. Martin, à Nancy, Non datée, Chante le Mi3

DSCN3262DSCN3264

Cloche 2: « Valentine-Marie-Madeleine », Diamètre 86,4 cm, Poids 380kg, Fondue par Bollée , à Orléans, en 1 950, Chante la La3

DSCN3265DSCN3268

 

Cloche 3: Nom non connu, Diamètre 73 cm, Poids 162 kg, Fondeur inconnu,  fondue en 1 453, Chante le Do#4

DSCN3259DSCN3261

DSCN3267

La vidéo:

Je remercie Mr Vieille, pour la fourniture des textes sur l’historique de cet édifice ravissant, je le remercie également pour ses renseignements lors de la prise de contacte, et notamment pour cette petite cloches qui est la deuxième plus ancienne du département, dont il m’a dit ou elle se trouvait!

Merci aussi a Mr. Chaillet, avec qui, j’ai eu la chance de monter au clocher, et qui m’a très bien accueilli.

Merci à la commune nouvelle des Premiers Sapins, pour cet accord.