Aïssey

Eglise Saint-Nicolas

« 3 cloches dans un lieu marquant de la seconde guerre mondiale.. »Aïssey est un joli petit village de campagne, située dans entre Besançon et Baume-Les-Dames, ce jolie village  bénéficie de sentiers de découvertes, un petit chemin vous mènera vers une jolie chapelle. le village vit essentiellement de l’agriculture, vous trouverez à la sortie du village, direction Baume, un point de vente direct à la ferme. Cette ferme propose également des chambre.Le 18 juin 1940 les troupes allemandes furent arrêtées dans le village durant une demi-journée par des détachements français du 220° R.I. et du 57° R.A. chargés de retarder l’avance ennemie. Irrités de cette résistance inattendue, les Allemands détruisirent le village : 43 maisons sur 54 furent rasées, ainsi que l’église qui fut incendiée. Les murs de cet édifice furent cependant sauvés et on s’apprêtait, en novembre 1940, à les recouvrir d’une charpente neuve quand, le 18 novembre, un détachement de soldats allemands arriva au village pour la réalisation d’un film de propagande…L’ancienne église a subi deux assauts en 1940. D’abord en juin où de terribles combats entre Français et Allemands ont duré dix heures et conduit à la destruction d’une bonne partie de l’édifice religieux ainsi qu’à 43 des 54 maisons du village. Puis en novembre, les Allemands sont revenus et ont dynamité ce qui restait de l’église pour les besoins d’un film de propagande.La nouvelle église, de style contemporaine, fut édifiée en 1 957, l’intérieur de cette petite église est sobre, alliant pierre, et béton. Une grosse particularité qu’a cette église, c’est son maître-autel, constitué d’un seul bloc de comblanchien, celui-ci près près de 10 tonnes, l’autel latéral lui, pèse tout de même 3 tonnes. pour accéder au maître-autel, vous devriez gravir une toute petite pante, depuis l’entrée de l’église, sans lumière, l’église est sombre, avec, elle révèle ses atouts qui m’ont fait tomber sous le charme.Le style extérieure de cette église est moderne, les formes droites, les poutres en béton, ou les dalles, en font un édifice surprenant, le clocher lui, est constitué de poteaux, de poutres, le tout, sur-élevé d’une dalle de béton, pour protéger les cloches qui y sont suspendues. Au porche, on trouve  une croix du christ, avec quelques fleures juste en dessous. L’église et elle, dans un décors verdoyant. C’est toujours surprenant que de voir une église dans ce genre, en milieu rural.L’église abrite 3 belles cloches, datée de l’année de construction de celle-ci:

Cloche 1: « Marguerite-Jeanne », Diamètre 110 cm env., Poids 800 kg, Fondue par Paccard, à Annecy-Le-Vieux, en 1 957, Chante le Fa3

Cloche 2: « Marie-Pierre », Diamètre 100cm env., Poids 630 kg, Fondue par Paccard, à Annecy-Le-Vieux, en 1 957, Chante le Sol3

Cloche 3: « Marie-Bernard », Diamètre 90cm env., Poids 360 kg, Fondue par Paccard, à Annecy-Le-Vieux, en 1 957, Chante le La3

Autres photos:

  

 

La vidéo sur la sonnerie des 3 cloches:

Je remercie de tout cœur M. Le maire de cette charmante petite commune, qui m’a si gentiment sonné les cloches spécialement pour ma venue. Je le remercie pour l’accueil, malgré mon appel assez tardif.

Soutenu par le village d’Aïssey.

Publicités