Damprichard, Eglise Sainte-Madeleine

« Mes premières Perrin-Martin » 

Damprichard

Assise à l’extrémité de la plaine du même nom, l’agglomération de Damprichard s’est établie au pied d’un bourrelet montagneux et boisé, nommé « le Côtard ». L’altitude moyenne étant de 825 mètres, au cimetière, le point le plus élevé se trouve au Pré Maillot ( 1028 m) et le point le plus bas à « la Chaux »(790m).

DIGITAL CAMERA

La construction de la première église au centre de la localité de Damprichard fut autorisée par l’archevêché de Besançon au printemps de l’année 1505. Dédiée à Sainte Marie-Madeleine, celle-ci fût certainement construite par les habitants eux-mêmes. Puis après avoir été détruite lors du passage des « Suédois » lors de la guerre de Trente Ans, elle est plusieurs fois restaurée. Le 6 juin
1742 à 10 heures du matin, on commence à démolir l’ancienne église Sainte Marie-Madeleine en vue de bâtir la « neuve église » actuelle sur l’emplacement de l’ancienne qui était devenue trop petite et menaçait ruine. Tous les habitants, du plus grand au plus petit, mettent la main à la tâche; on s’en va quérir des pierres à La Seignotte, à Rangevillers, à La Montay, à Urtière et jusqu’au Cernier d’Ambray. La construction de l’édifice dure trois ans. C’est cette église de 1742, agrandie en 1862, réparée en 1960 puis entièrement rénovée intérieurement et extérieurement au début des années 1980, qui dresse son clocher caractéristique au centre de l’agglomération. Elle possède plusieurs objets en bois sculpté (classés à l’inventaire des monuments historiques) : les retables des deux autels latéraux, le retable polychrome des fonts baptismaux, la remarquable chaire à prêcher ainsi que le cadre qui entoure la descente de croix du fond du cœur. Les trois cloches d’avant 1789, furent remplacées plusieurs fois et en 1869 on installa les quatre cloches actuelles. Les orgues en fonction dans le bâtiment datent de 1875 et ont été restaurées plusieurs fois dont la dernière en 2001/2002 à l’initiative de l’association des Amis des Orgues du Plateau de Maîche.

Voici les 4 cloches

Cloche 1: Diamètre 137.7, Fondue par Perrin-Martin en 1869 à Robécourt,Chante le Do3

DSCN1051

Cloche 2: Diamètre 115.3 cm, Fondue par Perrin-Martin en 1869 à Robécourt, Chante le Mi3

DSCN1054

Cloche 3: Diamètre 96.5, Fondue par Perrin-Martin en 1869 à Robécourt, Chante le Sol#3

DSCN1056

Cloche 4: Diamètre 71.6 cm, Fondue par Perrin-Martin en 1869 à Robécourt, Chante le Do4

DSCN1052

Mon reportage, Le plenum

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s